Notre avis

Marché de l’oeuf

23
12 / 20

Industrie

Code 3

0.60€/kg emballé départ

Comme prévu , le marché des œufs destinés à l’industrie s’est à nouveau tendu cette semaine.

Les acheteurs sont néanmoins présents , et il y a toujours possibilité de faire des affaires.

La marché français exige des prix encore plus bas mais cette exigence est freinée par la demande de nos voisins de toutes lez zones de l’Europe qui valorisent plutôt notre marché.

Même si il va se constituer un peu de stocks pendant cette période de fêtes à rallonge , le marché devrait surnager et pouvoir repartir début janvier.

Alternatifs

code 2  : 0.84€/kg

code 3  : 0.86€/kg

Peu d’affaires pendant cette trêve des confiseurs.

Contrairement au code 3 ou les prix sont attractifs et ne présentent pas de risques pour les acheteurs , le prix Français des œufs alternatifs est supérieur à celui de nos voisins étrangers et seule la patience est de mise pour liquider les stocks.

Consommation

Code 3

0.82/kg emballé départ

Les centres de conditionnement ont trop de marchandises et , non seulement n’achètent pas sur le marché spot , mais reviennent aussi sur leurs engagements.

Il faut dégager la marchandise vers l’industrie et les prix moyens baissent.

Pas de solutions auprès de nos voisins européens.

Alternatifs

Code 2 :  7.75€/100

Code 1  : 8.00€/100

Code 0  : 16.00€/100

Il n’y a toujours pas de stocks et avec un peu de concessions de prix la marchandise s’écoule.

La période d’entre deux fêtes risque néanmoins d’être difficile et de générer quelques stock en particulier en code 0

16
12 / 20

Industrie

Code 3

0.62€/kg emballé départ4

La période délicate des fêtes de fin d’année arrive.

La période s’aborde sans stocks dans ls élevages mais les acheteurs commencent à restreindre leurs achats , certains prévoyant même une fermeture . Personne ne peut miser sur l’incertitude dans laquelle nous sommes quand à la crise sanitaire covid!

Dans ces conditions le marché recule sans que pour l’instant  , on ne puisse réellement parler de nouvelle baisse.

Nos voisins étrangers se sont engagés dans la durée sur ces bases de prix , ce qui laisse penser à une stabilité du marché dans les semaines à venir.

 

Alternatifs

Code 2: 0.86€/kg

Code 1 : 0.88€/kg

Comme pour les œufs conventionnels le ralentissement annoncé pour la période des fêtes met un peu la pression sur les prix.

 

Consommation

Code 3 

0.86€/kg

Le marché de la consommation est toujours dans l’interrogation.

On ne sent pas la frénésie habituelle précédant la période des fêtes.

Les centres de conditionnement ne sont pas chargés mais minimisent leurs achats pour ne pas avoir de stocks après Noel.

 

Alternatifs

Code 2 : 7.90€/100

Code 1 :  8.20€/100

Code 0  : 16.00€/100

Comme pour les reste de la gamme , les marché des œufs alternatifs est sur ses gardes.  L’offre n’est pas importante et permet au marché de facilement se maintenir.

 

9
12 / 20

Industrie 

Code 3

0.66€/kg emballé départ

Grace à une offre modérée et à une demande correcte des industriels français, le marché s’est à nouveau raffermi cette semaine. Dans cette conjoncture de pandémie (peste aviaire) le marché européen est aussi demandeur et contribue à la reprise .

Il faut néanmoins remarquer que les prix restent toujours bien en deçà du prix de revient

Alternatifs

Code 2 : 0.90€/kg

Code 1 : 0.92€/kg

Les industriels sont toujours demandeurs en particulier en code 2.

Le niveau de prix reste à peu près au même niveau , barré par un contexte européen plutôt en dessous du notre.

 

Consommation

Code 3

0.88€/kg emballé départ

Le marché de la consommation, bien qu’assez actif, reste très décevant pour la période.

Les prix ne font que se maintenir alors que nous sommes dans la période à priori la plus favorable de l’année.

Le contexte général est bien sur toujours perturbé par la situation de confinement et de fermeture de la plupart des établissements de restauration hors foyer?

Pas d’intérêt pour l’instant de nos voisins européens malgré les abattages liés a la peste aviaire.

 

Alternatifs

Code 2 : 7.90€/100

Code 1  : 8.20€/100

Code 0  : 16.00€/100

Rien de particulier à signaler.

La demande est ferme , mais peu de marchandise spot disponible.

2
12 / 20

Industrie

Code 3

0.65€/kg emballé départ

Fin du confinement strict , début de mois et problèmes sanitaires (peste aviaire) dans le Nord de l’Europe et en Pologne dopent le marché!

De nouveau de la fluidité et de la fermeté.  Les industriels européens sont toujours aux achats et les industriels français reviennent.

Le mois de décembre se présente sous de  bien meilleurs auspices!!

 

Alternatifs

Code 2 :  0.90€/kg

Code 1 :  0.92€/kg

La demande est bonne et les prix ne plafonnent que sous la pression des prix européens toujours plus bas que les notres.

 

Consommation

Code 3

0.88€/emballé départ

Pour une début décembre , même si le marché est ferme , les prix restent décevants.

Cette situation devrait s’améliorer dans les jours à venir.  Les centres de conditionnement qui travaillent avec les GMS sont acheteurs.

Pour le reste la situation sanitaire (confinement et fermeture des restaurants) pose toujours un problème au marché.

 

Alternatifs

Code 1  : 7.90€/100

Code 2  :  8.20€/100

Code 0  : 16.00€/100

Marché toujours très ferme.

Dans un conteste toujours plus aigu de conversion des élevages , l’offre suit difficilement et les prix vont certainement continuer à se raffermir.

25
11 / 20

Industrie

Code 3

0.63€/kg emballé départ

Peu de mouvements sur le marché de l’industrie 

Les opérateurs sont toujours dans l’attente des décisions concernant le confinement.

Dans ces conditions , le marché ne peut pas évoluer d’autant plus que la situation est encore très incertaine pour tout ce qui est restauration hors foyer.

La marchandise offerte trouve facilement preneur au moins au prix de la semaine passée.

 

Alternatifs

Code 2  : 0.90€/kg

Code 1  :  0.92€/kg

Un marché dans la même situation que celui du code 3 les opérateurs ne sachant toujours pas dans quelles situations seront leurs clients d’ici une semaine

La marchandise offerte la aussi trouve très facilement preneur aux prix de la semaine passée.

 

Consommation

Code 3

0.85€/kg emballé départ

Toute la marchandise offerte pour le conditionnement trouve preneur aussi bien en France que dans d’autres pays européens.

Les centres de conditionnement sont dans leur période de pique d’activité d’autant plus que l’ensemble des magasins vont rouvrir fin de semaine et que nous sommes très près du début d’un mois très favorable à la consommation.

 

Alternatifs

Code 2 :  7.90€/100

Code 1 :  8.20€/100

Code 0  : 16.00€/100

Marché très ferme dans un marché spot peu sollicité par les vendeurs.

A noter une forte demande pour les œufs bio

18
11 / 20

Industrie

Code 3

0.63€/kg départ

Le marché se maintient mais parviendra difficilement a revenir au prix de revient d’ici la fin de l’année.

Les industriels font le forcing pour maintenir les prix à un niveau bas.

Néanmoins il y des besoins , en particulier en France et les marchandises offertes trouvent très facilement preneurs au moins jusqu’à la fin de ce mois.

Aucun mouvement à signaler du coté de nos voisins européens ; en ce contexte de pandémie de peste aviaire , chacun préfère rester chez soi.

 

Alternatifs

Code 2 : 0.85€/kg

Code 1  : 0.87€/kg

Bien qu’il y ait peu de marchandise offerte , le marché sous la pression de prix européens nettement inférieurs cède du terrain.

Peu de marchandise étrangère rentre , toujours pour la même raison sanitaire , mais le niveau des prix ne peut pas s’améliorer

 

Consommation

Code 3

0.85€/kg emballé départ

Quoique le marché ait des velléités de baisses incompréhensibles , les affaires sont bonnes.

Les centres de conditionnement se positionnent jusqu’à la fin de l’année et il y a toujours très peu de marchandise disponible.

La proximité de la fin du mois ne freine pas les achats des centres de conditionnement qui sont plutôt sur les starting-blocks des fêtes de fin d’année.

L’élément le plus important sera évidemment les décisions du gouvernement concernant la période de confinement et la réouverture des restaurants.

Alternatifs

code 2  : 7.80€/100

code 1 : 8.00€/100

code 0 :  16.00€/100

le marché est demandeur et les offres spot quasiment inexistantes.

Dans ces conditions , et malgré la pression des œufs de nos voisins européens , le marché cède peu de terrain et reste à des niveaux très intéressants.

12
11 / 20

Industrie

Code 3

0.63€/kg emballé départ

Toujours de la fluidité voire de la fermeté dans le marché.

Les industriels sont acheteurs et achètent assez facilement la marchandise offerte et n’hésitent pas à payer plus cher que la semaine passée.

Nos voisins européens sont également aux aguets et contribuent à la fermeté du marché national

L’activité  du marché de l’œuf de consommation contribue aussi  à la diminution de l’offre et à la bonne tenue du marché.

Alternatifs

Code 2 0.90€/kg

Code 1 0.92€/kg

Compte tenu du peu de marchandise offerte le marché remonte mais les prix restent bloqués par les prix toujours plus bas des pays du nord de l’Europe.

 

Consommation

Code 3

0.85€/kg emballé départ

En ces semaines qui précèdent les fêtes de fin d’année traditionnellement positives pour l’activité des centres de conditionnement , les acheteurs ont des besoins et toute la marchandise offerte retrouve sa place sur le marché de l’œuf de consommation.

Les industriels qui cherchent des œufs aptes à la séparation contribuent à cette fermeté.

 

Alternatifs

Code 2 :  7.90€/100

Code 1 :  8.20€/100

Code 0 : 16.00€/100

Toujours la même situation

Trop peu de marchandise offerte pour une demande toujours en augmentation

4
11 / 20

Industrie

Code 3

0.62€/kg emballé départ

La fermeté est de retour sur le marché des œufs destinés à l’industrie.

Les industriels disposent de moins d’offres dans un mois traditionnellement très favorable .

Les industriels français sont à nouveau aux achats à des prix plus favorables .  le marché n’a pas terminé sa remontée.

Nos voisins étrangers , eux aussi confinés se replient sur de la marchandise locale et sur les œufs polonais dont les prix sont légèrement inférieurs avec le coût de la logistique.

A cette situation favorable on peut rajouter la situation sanitaire grippe aviaire en France et dans plusieurs autres pays européens.

Alternatif

code 2 : 0.82€/kg

code 1 : 0.86€/kg

les prix montent et n’ont pas fini de monter.

la forte demande du marché de la consommation raréfie la marchandise et l’offre satisfait difficilement les industriels.

Consommation

code 3 : 0.80€/kg

Comme lors de la dernière période de confinement , le marché profite de la grosse fréquentation des magasins en fin de semaine passée et de l’arrêt (moins brutal que la dernière fois) de la restauration hors foyer.

Les centres de conditionnement qui , de toutes façons travaillent bien en fin d’année profitent à nouveau du confinement et d’un nouvelle frénésie de consommation alimentaire.

cette situation devrait perdurer et sauver le marché de fin d’année

Alternatifs

code 2  : 7.90€/100

code 1 :  8.20€/100

code 0  : 16.00€/100

la demande est forte mais le marché spot , insuffisamment approvisionné  , ne peut pas répondre à la demande.

Encore une preuve du basculement net du marché de la consommation vers les productions alternatives.

28
10 / 20

Industrie

Code 3  

0.57€/kg emballé départ

Depuis semaine dernière, les ventes en France et à l’Etranger ont permis de vider les stocks dans les élevages.  De plus, les réformes anticipées engagées dans les prochains jours vont nettement soulager l’offre cette fin de semaine et les semaines à venir. Les prix obtenus à la vente oscillent entre un maintien voir un léger raffermissement en France et des tarifs à la hausse à l’export selon le pays considéré. Les annonces du gouvernement de ce soir vont éclairer  le marché de l’ovoproduit qui jusqu’à présent commande au jour le jour et ce depuis quelques semaines.

 

Alternatifs

code 2  : 0.76€/kg

code 1   : 0.80€/kg

Le problème de l’industrie aujourd’hui n’est pas d’acheter de l’alternatif mais plutôt de trouver des prix bas en vue d’un confinement probable.

 

Consommation

Code 3

0.72€/kg emballé départ

Alternatifs

Code 2 :  7.40€/100 oeufs

Code 1 : 7.50€/100 oeufs

Code 0  : 16.20€/100 oeufs

Pour la consommation, les affaires sont paralysées dans tous les modes de productions. Les Centres de conditionnement sont dans l’attente des annonces de notre Président ce soir pour activer ou non des commandes en fonction des directives. A suivre…

 

21
10 / 20

Industrie

Code 3  

0.55€/kg emballé départ

La situation s’assainit ce début de semaine d’une part par la demande encore timide française mais surtout par la demande de l’export (Italie, Belgique, Allemagne, République Tchèque…) qui sont  aux achats pour des volumes assez conséquents ce qui permet de purger nos stocks dans les élevages. De plus, la situation sanitaire en Russie avec l’évolution de l’influenza aviaire hautement pathogéne qui se propage depuis cet été va certainement renforcer les besoins de nos pays limitrophes. Le prix reste à ce niveau très bas pour la saison encore cette semaine mais devrait évoluer à la hausse dans les semaines à venir.

 

Alternatifs

Code 2  : 0.78€/kg

Code 1   : 0.82€/kg

Malgré une offre limitée, la demande des industriels n’est pas pour l’instant très active ce qui laisse les prix au même niveau que la semaine passée. Comme le code 3, la situation devrait s’améliorer dans les prochaines semaines.

Consommation

Code 3

0.72€/kg emballé départ

Le marché peine toujours à trouver un regain d’activité certainement dû à la morosité économique ambiante. Le code 3 souffre en première ligne dans cette catégorie et reste boudé par nos acheteurs. Cette situation encourage les éleveurs à anticiper les transformations en alternatifs pour 2021. Cependant, nous allons aborder la période qui théoriquement devrait voir les besoins s’étoffer au fil des semaines, la patience est donc de mise.

Alternatifs

Code 2 :  7.40€/100 oeufs

Code 1 : 7.50€/100 oeufs

Code 0  : 16.20€/100 oeufs

Le code 2 et le bio sont recherchés pour des périodes à moyen et long terme par les centres de conditionnement. Là aussi, la demande devrait se réveiller pour les semaines à venir.