Notre avis

Marché de l’oeuf

6
02 / 19

Industrie

Code 3
0.75€/kg emballé départ
Comme la semaine passée , le marché reprend des couleurs!
Il y a beaucoup de marchandise disponible (offre des œufs de consommation n’ayant pas trouvé leur place sur leur marché!), mais celle ci trouve facilement preneur à des prix sensiblement supérieurs à ceux de la semaine passée.
Les industriels savent que petit à petit l’engorgement du marché de la consommation va passer et que les opportunités d’acheter à des conditions favorables pourraient passer d’ici le printemps.
Peu de nouvelles de nos voisins étrangers qui pour le moment ne sont ni très acheteurs , ni très vendeurs à nos niveaux de prix
Alternatifs  
La marchandise offerte trouve aussi un peu plus facilement preneur à des conditions plus favorables que celles de la semaine passée.
Le code 2 se vend à 0.82€/kg   et le code 1 à 0.98€/kg

Consommation

Code 3
Gros et moyens : 0.88€/kg
Les centres de conditionnement , même si ils nous interrogent un peu plus ne sont toujours pas acheteurs.
La chandeleur et le début du mois de février sont quasiment passés inaperçus.
Les prix affichés sont totalement hors normes et repoussent les acheteurs qui à des prix un peu plus proches de la réalité des marchés français et étrangers pourraient se montrer plus entreprenants!!
Les œufs de très bonne qualité et de poules jeunes se valorisent assez bien auprès de l’industrie mais la quasi totalité de l’offre spot se retrouve à des prix proches de ceux de l’industrie
Alternatifs
Comme pour le code 3 le marché spot des œufs alternatifs destinés à la consommation est complètement atone.
Les œufs de code 2 se valorisent un peu mieux au près de l’industrie et se négocient à 6.50€/100.
Les œufs de code 1 n’intéressent pas des acheteurs déjà chargés et se vendent péniblement à 7.50€/100.
Embouteillage aussi sur les œufs bio dont certains se sont négociés à 16€/100.
30
01 / 19

Industrie

Code 3

0.74€/kg emballé départ

Confirmant ce qui s’est passé la semaine dernière, le marché reprend des couleurs. Les acheteurs sont présents à des prix supérieurs à ceux de la semaine passée et toute la marchandise offerte trouve preneur.
L’offre est largement alourdie par les oeufs de consommation qui ne trouvent pas preneurs sur leur propre marché.
Le marché devrait confirmer ce raffermissement dans les jours à venir.

Alternatifs 

Peu de changement sur ces marchés. Comme pour la production conventionnelle, les invendus de la consommation alourdissement l’offre.
Le code 2 se commercialise à 0.82€/kg et le code 1 à 0.95€/kg

Consommation

Code 3

Gros et moyen : 0.86€/kg

Comme la semaine passée et sans qu’aucune reprise ne soit sensible, le marché est d’autant plus lourd que les conditions climatiques empêchent le peu de ventes réalisées d’être livrées.
Les oeufs de consommation trouvent essentiellement preneurs à l’industrie ay prix de l’industrie. L’effet Chandeleur et début Février n’est pas encore là!

Alternatifs 

Toujours des difficultés sur ces marchés qui fonctionnent parallèlement au marché consommation du code 3.
Des quantités importantes d’invendus se retrouvent sur le marché de l’industrie.

Le code 2 se commercialise à 6€/100
Le code 1 à 7,60€/100
Le code 0 à moins de 17€ dans un marché assez encombré. 

 

 

 

23
01 / 19

Industrie

0.72€/kg (emballé départ)
Sans qu’on puisse réellement parler de reprise, le marché s’anime et les acheteurs sont présents.
Il y a toujours assez peu de marchandise disponible pour l’industrie  , mais le marché de la consommation est  toujours atone et vient peser sur l’offre.
L’écart de prix étant très important , les vendeurs hésitent beaucoup et cherchent toutes les solutions possibles avant de décider de dégager un minimum vers l’industrie.
Nous sommes sans doute dans les semaines les plus basses en prix de la période et les acheteurs se positionnent à des prix un peu plus élevés pour être surs d’avoir de la marchandise
Alternatifs
La situation est un peu la même que pour le code 3
La consommation peine à absorber l’offre et les vendeurs se tournent vers l’industrie
Le code 2 se vend à 0.82€/kg et le code 1 à 0.90€/kg

Consommation

Code 3
gros et moyens  0.86€/kg
Le fond du problème est là!
Les achats des centres de conditionnement sont au point mort; ceux ci on plutôt de la marchandise à nous offrir et la seule possibilité est de valoriser au mieux la qualité du produit.
Les vendeurs dégagent vers l’industrie en croisant les doigts pour que la situation dure le moins possible. Ceci sans des efforts importants sur le prix le marché mettra encore plus de temps à se dégager. Rien à espérer de nos voisins étrangers qui offrent au prix industrie et n’ont pas d’Intérêt pour le moment à importer.
Alternatifs
Ce marché est aussi en difficulté ; les centres de conditionnement ont beaucoup de peine à honorer leurs engagements étant eux mêmes  chargés.
Le code 2 quand il trouve preneur se négocie à 6€/100 , le code 1 très discuté et très offert se négocie à 7,60€/100
Le code 0 est lui aussi offert sans beaucoup d’intérêt des acheteurs et se négocie au mieux à 17€/100
16
01 / 19

Industrie

Code 3 : 0.70€/kg emballé départ
La dégringolade est sans doute terminée mais rien ne laisse penser aujourd’hui que le marché pourrait se reprendre.
Il y a toujours une offre plus importante qu’une  demande qui est au plus bas!
Les niveaux de prix atteints sont inférieurs aux prix de revient et devraient inciter les éleveurs et les groupements à abattre les poules proches de la réforme. La seule solution est bien sur de limiter l’offre en attendant la reprise , qui aura du mal à intervenir avant le début du mois de février.
Nos voisins étrangers sont toujours très compétitifs et non seulement il n’y a pas de possibilité d’exporter mais leurs prix incitent nos industriels à importer.
Alternatifs
Le marché des œufs alternatifs destinés à l’industrie n’est pas plus actif que celui des œufs de code 3 et sa courbe de prix est parallèle !
Les œufs de code 2 se vendent 0.79€/kg et les œufs de code 1 0.9€/kg

Consommation

Code 3 (Gros et moyens) : 0.88€/kg
Le marché des œufs non calibrés destinés à la consommation est toujours au point mort.
Les centres de conditionnement en particulier du Nord et de la région parisienne sont chargés et cherchent à écouler de la marchandise dans les zones de tourisme qui elle mêmes ont peu de besoin et se contentent de leur propre production.
La grosse partie du marché s’oriente donc vers l’industrie sans vraiment de valorisation et alourdit une offre déjà largement suffisante.
Le début du mois de février n’est pas très loin et c’est sans doute à ce moment avec le début de mois et les promos de la Chandeleur que le marché va se relancer.
Alternatifs
Ce marché aussi est au point mort et il semble que là aussi les stocks s’alourdissent!
Le code 2 qui décidément peine beaucoup à trouver sa place dans les rayons des supermarchés s’oriente toujours vers l’industrie à des prix insuffisants : 5.95€/100
Le code 1 plus présent que les semaines passées est également peu demandé par des centres de conditionnement qui sont plutôt en train de gérer leurs stocks se vendent à 8€/100
Les œufs de code 0 sont également offerts et le marché spot semble largement au dessous de 18€/100
9
01 / 19

Industrie

Code 3

0.74 €/kg

Comme on pouvait le craindre , les affaires ont continué à nettement se dégrader fin de semaine passée et les choses ne semblent pas s’améliorer. L’offre directement destinée à l’industrie n’est toujours pas très conséquente , mais la consommation fait face à des trop plein qui sont offerts à l’industrie. Le plancher de prix ne sera atteint que quand les stocks seront apurés et il va certainement falloir encore attendre.
Les prix de nos voisins étrangers étant encore plus bas , la seule solution pour le marché français est de se mettre au diapason!!

Alternatifs

Les œufs de code 2 destinés à l’industrie subissent de plein fouet les difficultés du code 3 et se vendent 0.82€/kg
Les œufs de code 1 destinés à l’industrie sont moins offerts mais pour autant voient leurs prix largement se dégrader à 0.90€/kg

Consommation

Code 3

Moyens et gros  0.90 €/kg

Le marché des œufs de consommation est toujours largement au dessus de celui de l’industrie , mais la majeure partie des œufs disponibles se vend au dessous du prix affiché quand elle ne part pas aux conditions de l’industrie.
Il est urgent d’accepter de faire des sacrifices pour épurer les stocks faute de quoi la situation risque de s’éterniser pour au final de toutes façons vendre les œufs au prix bas!
Ceci dit rien de plus grave que les années passées ou pour se mettre à jour dans les stocks il faut attendre la fin du mois de janvier!

Alternatifs

Peu de vente pour le code 2 qui comme nous le disons régulièrement a toujours des difficultés à faire sa place sur le marché de la consommation et en plus est concurrencé par des marchandises européennes à bas prix    6.00€/100
La marchandise de code 1 offerte sur le marché a aussi tendance à s’accumuler sans vraiment trouver preneur    8.20€/100
Même tendance pour les œufs  bio qui n’intéressent qu’au dessous de 18€/100

2
01 / 19

Industrie

Code 3
0.87€/kg (emballé départ)
Mème si la fin de l’année a été en trompe l’œil compte tenu du peu de marchandise offerte en France et de la fluidité des marchés consommation , la réalité est bien là depuis quelques jours!!!
Les industriels sont peu acheteurs, mettent une forte pression sur les prix et peuvent acheter chez nos voisins européens à des prix nettement plus favorables.
Pendant au moins les quinze jours prochains, le marché va être sous pression et, sans une bonne reprise de la demande pour l’œuf de consommation, le mois de janvier devrait marquer un retour à des prix avoisinant le prix de revient.
Œufs alternatifs
Comme pour le code 3 les oeufs alternatifs offerts à l’industrie trouvent assez difficilement preneurs et à des prix nettement baissiers.
Le code 2 se vend  0.94€/kg et le code 2 péniblement 0 1.00€/kg

Consommation

Code 3
Gros et moyen : 1.12€/kg
La demande des centres de conditionnement était quasiment nulle en fin de semaine passée.
Le deux jours fériés font leur effet et des stocks ont certainement commencé à se constituer dans les élevages.
Ceci dit dès que la demande va revenir , l’offre n’étant pas très importante , le marché devrait au moins rapidement se stabiliser.
L e marché français est bien protégé ; les écarts de prix avec nos voisins étrangers sont très importants.
Alternatif
Toujours la même situation pour le code 2 peu demandé à la consommation se vend autour de son prix industrie :  6.20€/100
Le code 1 est peu offert et voit son prix se maintenir  à 8.30€/100
Pas de changements pour le code 0  18€/100
26
12 / 18

Industrie

Code 3
1.00€/kg
Les industriels  qui sont acheteurs ont mis une grosse pression sur le prix.
L’offre étant  plus importante et les industriels ayant des besoins au ralenti pendant la période des fêtes, les concessions ont été indispensables pour éviter de constituer des stocks.
Il faut ajouter à cela les prix de nos voisins européens qui sont nettement inférieurs et qui petit à petit recommencent à vendre en France.
Cette situation va encore durer la semaine prochaine !  Reste à savoir si le marché aura des ressources pour se relancer début janvier
Les œufs de code 2 destinés à l’industrie suivent le même chemin que les œufs de code 3 et se vendent 1.05€/kg
Les œufs de code 1 peu demandés se commercialisent à 1.07€/kg

Consommation

Code 3
Gros et moyens 1.10€/kg
D’une fluidité sans faille jusqu’à la fin de la semaine passée le marché est passé à la léthargie.
Passée la période de grosse fréquentation des magasins et compte tenu des jours fériés les centres de conditionnement ont constitué un peu de stocks et font moins appel au marché spot.
Néanmoins il y a toujours peu de stocks dans les élevages  et le marché devrait rapidement retrouver des couleurs
Alternatif
Les œufs de code 2 destinés à la consommation sot toujours peu demandés et suivent la courbe de leur prix industrie à 6.60€/100
Les œufs de code 1 assez peu offerts trouvent assez facilement preneurs à 8.40€/100
Pas de souci non plus pour les œufs de code 0 qi se maintiennent au dessus de 18€/100
19
12 / 18

Industrie

Code 3 : 1.14€/kg
Comme la semaine passée , le marché évolue peu mais est toujours très ferme.
Peu d’offre néanmoins  un peu étoffée par plusieurs nouveaux cas de salmonelles.
Le marché industrie qui est généralement assez faible en périodes de fêtes de fin d’année ne faiblit pas et la trêve des confiseurs a encore peu d’influence sur le marché .
Il faut de toutes façons prévoir que le marché sera plus difficile  la semaine prochaine compte tenu des deux semaines tronquées pas des jours fériés.
Le marché de l’œuf de consommation ne faiblissant pas , cette marchandise ne vient toujours pas grossir l’offre
Les prix de nos voisins étrangers sont toujours au dessous des notre sans qu’ils n’aient une réelle influence sinon éviter une hausse plus importante.
Alternatif
Pas d’évolution non plus sur ce marché.
Le code 2 trouve toujours sa place essentielle sur le marché de l’industrie et se vend au niveau du code 3 : 1.14€/kg
Les œufs de code 1 destinés ne sont ni beaucoup offerts ni beaucoup demandés sur le marché spot et se vendent à 1.18€/kg

Consommation 

Quoi de plus normal qu’un marché fluide en cette période de frénésie de consommation alimentaire!
Les centres de conditionnement ont des besoins et écoulent facilement la marchandise offerte.
Jusqu’à cette fin de semaine peu de stocks vont se constituer; il faut néanmoins être prudent les deux semaines écourtées par des jours fériés vont sans doute obliger les vendeurs à faire des concessions et à orienter de la marchandise consommation vers l’industrie (phénomène qui n’est pas encore sensible).
Alternatif
Comme précisé dans l’article industrie les œufs de code 2 se vendent essentiellement à l’industrie et le prix se cale sur l’industrie  à 7.0€/100
Les œufs de code 1 bénéficient de l’effet frénésie de consommation et se commercialisent toujours à 8.5€/100
Les œufs de code 0 sont demandés et se vendent toujours au dessus de 18€/100
Attention aussi dans ces trois catégories les deux semaines tronquées par les jours fériés auront certainement des effets et sur les volumes vendus et sur les prix
12
12 / 18

Code 3

Industrie 
1.14€/kg
Le marché ne change pas et devrait rester tel que jusqu’à la fin de l’année .
Alors que les années passées le marché industrie connait un creux à partir du 10 décembre , cette année la grande faiblesse de l’offre ne permet pas au marché de baisser.
Il faudrait un gros coup de frein à l’oeuf de consommation pour grossir l’offre et permettre aux acheteurs de faire pression
On en est pas du tout là!!!
Les prix de nos voisins étrangers toujours au moins 10 centimes au dessus des notres ont peu d’influence

Consommation  
moyen  1.18€/kg    gros  1.17€/kg
pas de changement non plus pour l’oeuf destiné aux centres de conditionnement
la demande des centres est forte et anticipée
il n’y a aucun risque de voir la marchandise s’accumuler d’ici la fin de l’année et les prix se maintiennent très facilement

Alternatif

Industrie alternatif
Peu de changement, le code 2 se vend au niveau du code 3 à 1.14€/kg et le code 2 légèrement au dessus à 1.18€/kg
Consommation alternatif
comme les semaines passée peu de besoin conditionnement en code 2 dont le prix se cale sur celui de l’industrie à 7.50€/100
les oeufs de code 1 en spot sont rares et leur prix se maintient facilement à 8.55€/100
bonne demande pour le code 0 qui se commercialise au dessus de 18€/100
l
5
12 / 18

Industrie : 1.15€/kg

Malgré les gilets jaunes  , malgré la pénurie des carburants et malgré la période dans la quelle on rentre ,  traditionnellement plus difficile pour l’industrie ,le marché reste très fluide et ferme.
Il y a une offre très modérée qui suffit tout juste à satisfaire les besoins des acheteurs qui ne disposent pas de stocks suffisants.
Comme les semaines passées , les marchandises destinées à la consommation trouvent facilement preneur sur leur propre marché et les industriels sont parfois obligés de s’approvisionner sur ce marché au prix fort!
Seule ombre au tableau qui pour l’instant n’a pas de conséquences : le prix offert par nos concurrents européens , en particulier polonais est  au moins 10% inférieur au notre .
Les œufs de code 2 destinés à industrie se calent toujours sur le code 3 à 1.15€/kg
Les œufs de code 1 sur un marché industrie spot peu actif se commercialisent à 1.18€/kg

Consommation :

Code 3
Moyen 1.18€/kg
Gros 1.17€/kg
Même si la consommation est perturbée par la crise que traverse actuellement le pays , le marché des œufs de consommation est toujours aussi demandeur et ferme.
Les centres de conditionnement ont de gros besoins en ces semaines de frénésie de consommation qui précèdent les fêtes de fin d’année.
Les prix ne monteront sans doute plus beaucoup mais le marché est fermement installé sur ses positions et les opérateurs se positionnent déjà pour le début d’année 2019.
Cette situation laisse penser qu’il y a sans doute encore un bel avenir(à court terme) pour la production conventionnelle et que les soucis de bien être animal ne semblent vraiment pas ètre une  préoccupation majeure pour un consommateur qui se sent oppressé de toutes parts!

Alternatifs

Stabilité du marché et regain d’activité en œufs bio
Les œufs de code 2 qui n’ont pas encore vraiment trouvé leur place sur le marché de la consommation trouvent leur place au prix de l’industrie à 7.50€/100.
Les œufs de code 1 sont recherchés et se vendent toujours à 8.55€/100.
Les œufs de code 0 se vendent assez sensiblement au dessus de 18€/100.