Notre avis

Marché de l’oeuf

12
08 / 20

industrie

code 3

0.56€/kg emballé départ

les difficultés continuent!

Dans une période traditionnellement calme , trop d’incertitudes liées à l’actualité planent sur le marché pour permettre aux acheteurs d’anticiper.

La rentrée n’est plus très loin , mais la situation sanitaire incite les acheteurs au maximum de prudence.

Dans un tel contexte , la marchandise , pourtant à un prix attrayant ne trouve pas preneur et les stocks risquent de s’accumuler.

Rien à espérer de nos voisins européens qui sont dans une situation comparable.

alternatifs

code 2 : 0.80€/kg

code 1 : 0.84€/kg

dans une des semaines les plus calmes de l’année , les acheteurs ont peu de besoins ;  la marchandise offerte sur le marché spot (dans des quantités peu importantes pour celles d’origine française) trouve difficilement preneur.

consommation

code 3

0.72€/kg emballé départ

toujours la même désaffection des centres de conditionnement pour le code 3 qui n’a jamais vraiment été demandé cet été.

La rentrée , attendue avec impatience , devrait permettre une relance de la consommation mais les premiers effets ne sont toujours pas là!

alternatifs

code 2  :  7.40€/100

code 1 :  7.90€/100

code 0  : 16.00€/100

dans un marché spot peu significatif , en particulier pour les codes 2 et 1 , les prix restent les mêmes.

La situation est sans doute  plus délicate pour le code 0 devenu structurellement excédentaire depuis le début de l’année.

5
08 / 20

Industrie

code 3

0.60€/kg emballé départ

Le marché ne change toujours et est dans l’attente de la rentrée.

Peu de demandes de la part des industriels qui travaillent au ralenti dans la quinzaine traditionnellement la plus calme de l’année.

Les industriels qui le peuvent stockent  en frigo ; pour le reste chacun s’emploie à faire tourner aussi bien que possible ses volumes heureusement peu importants.

rien a signaler non plus du coté de nos voisins étrangers qui gèrent la situation de la même manière que nous.

alternatifs

code 2 : 0.83€/kg

code 1 : 0.88€/kg

Toujours aussi peu de besoins de la part des industriels qui , compte tenu du ralentissement de leur activité sont toujours en stand-by.

Consommation

code 3

0.76€/kg emballé départ

dans un marché de l’œuf calibré qui continue toujours à s’enfoncer , les centres de conditionnement n’achètent pas et s’affairent plutôt à liquider aussi bien que possible leurs stocks.

L’essentiel du marché spot se fait avec l’industrie au prix de l’industrie.

Encore un peu de patience !! la mi-août n’est plus très loin!!

consommation alternatifs

code 2  :  7.40€/100

code 1  : 7.90€/100

code 0  :  16.00€/100

toujours peu d’activité sur le marché spot!

Attention il semblerait qu’il y ait beaucoup de marchandise dispo en code 1 et en code 0 , ce qui pourrait conduire à quelques trop plein à la rentrée.

 

29
07 / 20

Industrie

code 3

0.60€/kg emballé départ

les semaines se suivent et se ressemblent et nous sommes certainement condamnés à vivre  même chose  les deux semaines à venir.

Peu d’activité !! malgré une offre modérée , les acheteurs ne se précipitent pas et le marché parvient tout juste à se maintenir.

Une bonne partie de la marchandise est stockée , les prix paraissant au plus bas , et les perspectives de la rentrée semblant bonnes.

Toujours de la marchandise qualité conditionnement disponible pour l’industrie.

Rien à signaler du coté de nos voisins européens empêtrés dans la même torpeur estivale!

alternatifs

code 2 : 0.83€/kg

code 1 : 0.88€/kg

Encore aussi peu de besoins de la part des industriels qui , compte tenu du ralentissement de leur activité , ont peu de besoins .

Toujours sous pression du marché européen , les prix ne peuvent pas bouger.

consommation

code 3

0.76€/kg emballé départ

les centres de conditionnement ou qu’ils soient ont très peu de besoins et sont plutôt en train de gérer leurs propres stocks.

Pas d’emballement des zones touristiques comme on pouvait le voir les années passées .

L’industrie reste quasiment le seul débouché de la marchandise spot , ce qui conduit de nouveau le marché à se détériorer.

consommation alternatifs

code 2 :  7.40€/100

code 1 : 7.90€/100

code 0 :  16.00€/100

toujours peu d’activité sur un marché spot peu sollicité que ce soit par les acheteurs ou les vendeurs.

22
07 / 20

Industrie

Code 3

0.595€/kg emballé départ

comme la semaine passée  , le marché est atone et ne risque pas de s’emballer avant au moins le début du mois d’août.

Les acheteurs sont présents et peuvent acheter tout ce qui présente ; plus sur mode spéculatif que parce qu’ils ont de réels besoins!

le marché est certainement à son plus bas et dans la mesure ou les opérateurs ont la possibilité de stocker , c’est le moment!

L’offre est toujours modérée , mais les œufs destinés à la consommation permettent d’étoffer les volumes.

rien a signaler de particulier sur le marché européen.

Alternatifs

code 2 : 0.83€/kg

code 1  : 0.88€/kg

peu de besoins des industriels qui se contentent de leurs approvisionnements contractuels.

La pression de l’offre étrangère empêche le marché de remonter malgré un contexte d’offre très faible.

Consommation

code 3

0.76€/kg emballé départ

la demande des centres de conditionnement , d’où qu’ils soient est quasiment au niveau zéro!

Les zones touristiques ne boostent toujours pas un marché qui s’est largement calmé dans les zones urbaines.

comme les semaines passées , la marchandise en trop plein prend la direction de l’industrie .

consommation alternatifs

code 2 : 7.40€/100

code 1 : 7.90€/100

code 0 :  16.00€/100

le marché est assez peu actif mais l’offre n’est pas importante ; dans ces conditions le marché se maintient assez facilement.

15
07 / 20

Industrie

Code 3

0.57€/kg emballé départ

Rien de bien nouveau sur le marché des œufs destinés à l’industrie

Les affaires continuent sans que le marché ne puisse s’améliorer ; les ventes se font à peu près au niveau de la semaine passée et les offres sont alourdies par de la marchandise qui ne trouve pas preneur sur le marché de la consommation

Quelques achats de nos voisins étrangers à des prix légèrement inférieurs à notre marché intérieur

Alternatifs

code 2 :0.83€/kg

code 1 : 0.88€/kg

La pression de l’offre étrangère empêche le marché de s’améliorer ; la demande suffit largement à écouler une offre très modérée.

Consommation

Code 3

0.76€/kg emballé départ

toujours aussi peu d’activité ; les centres de conditionnement , qu’ils soient des zones urbaines ou des zones de tourisme sont complètement absents.

il semble même qu’ils doivent gérer des trop plein qui de toutes façons finissent toujours à l’industrie

Il ne reste probablement plus qu’à attendre la rentrée pour voir ce marché s’améliorer.

Alternatifs

code 2 :  7.40€/100

code 1 : 7.90€/100

code 0 : 16.00€/100

Le marché est assez peu actif mais l’offre n’est pas non plus importante , et le marché se maintient assez facilement.

8
07 / 20

Industrie

Code 3

0.60€/kg emballé départ

L’ambiance est toujours la même.

Les affaires sont calmes et ne risquent pas de bouger beaucoup plus d’ici le milieu de la semaine prochaine. Malgré tout il y a peu de marchandise disponible et,  sans grand enthousiasme,  le marché se maintient.

Alternatifs

Code 2 : 0.85€/kg

Code 1 : 0.90€/kg

Toujours un marché aussi atone.

L’offre est peu importante et la marchandise offerte reconduit péniblement les prix de la semaine passée.

 

Consommation

Code 3

0.78€/kg emballé départ

Rien de particulier à signaler , si ce n’est que les centres de conditionnement , à proximité du pont du 14 juillet , sont toujours aussi peu actifs , y compris dans les zones traditionnellement actives en été.

Dans ces conditions le marché se maintient , sans enthousiasme là non plus , en prenant bien en compte que le trop plein se retrouve toujours à l’industrie à des prix très éloignés des prix consommation.

Toujours un petit flux européen qui ne permet que d’écouler de la marchandise à des prix légèrement supérieurs à ceux de l’industrie.

 Alternatifs

Code 2 :  7.40€/100

Code 1 : 7.90€/100

Code 0  : 16.00€/100

Comme pour les marchandises conventionnelles , le marché est très peu actif .

Là non plus , peu de demande des zones touristiques . 

1
07 / 20

Industrie

Code 3

0.60€/kg emballé départ

Le ralentissement lié à l’arrivée du mois de juillet se confirme ; les acheteurs sont sur leurs gardes et sauf pour ceux qui peuvent stocker , réduisent leurs achats au maximum.

Heureusement l’offre n’est pas trop importante ; pour l’instant les organisations de production ne constatent pas trop d’invendus et les prix se maintiennent , même si le niveau est médiocre.

Il ne faut rien attendre de meilleur sur les jours, voire les semaines qui viennent. Rien de particulier à craindre ou à attendre de nos voisins européens.

Alternatifs

Code 2 : 0.85€/kg

Code 1 :  0.90€/kg

Toujours peu de marchandise offerte si ce n’est un peu de trop plein , dans toutes les catégories , de marchandises destinées à la consommation qui ne trouvent pas preneur sur leur marché.

La concurrence européenne , même peu présente ,  tient le marché sous la pression de ses prix.

 

Consommation

Code 3

0.78€/kg emballé départ

Tout doucement le marché poursuit son glissement vers les niveaux de prix industrie.

Il y a peu d’acheteurs ; les centres de conditionnement sont déjà très chargés uniquement en honorant leurs contrats et  ont peu de possibilités d’acheter sur le marché spot.  Le début des migrations touristiques fragilise les marchés des centres urbains sans que pour autant les zones de tourisme ne commencent à se manifester.

L’industrie est le principal et quasiment le seul débouché pour la marchandise offerte sur le marché spot.

Alternatifs

Code 2 :  7.50€/100

Code 1 :  8.00€/100

Code 0  : 16.00€/100

Comme pour les marchandises conventionnelles, le marché semble au point mort; Toujours pas plus de demande de la part des régions touristiques.

24
06 / 20

Industrie

Code 3
0.60€/kg emballé départ
A l’arrivée du mois de juillet le marché semble se stabiliser sur ces bases de prix très basses.
Le stockage semble commencer à avoir un intérêt pour certains opérateurs.
Les acheteurs ont peu de besoins et ne peuvent proposer que des prix bas quand ils ont un peu de besoins.
L’arrivée des mois de vacances ne présage toujours rien de bon et il faudra sans doute malheureusement maintenant attendre l’après 15 août pour retrouver des prix en conformité avec le prix de revient.
Rien de particulier à attendre de nos voisins européens
Alternatifs
Code 2 : 0.85€/kg
Code 1 : 0.90€/kg
Toujours peu de marchandise offerte et pas de souci particulier d’écoulement.
Seule la pression des prix de nos voisins européens explique le prix.

Consommation

Code 3
0.80€/kg emballé départ
Les centres de conditionnement n’ont toujours aucun besoin et le marché continue sa descente ; le problème est conjoncturel et la période juillet / août est depuis plusieurs années la période la plus difficile (hors période de crise sanitaire!).
Comme la semaine passée , l’industrie devient le principal client de la marchandise proposée sur le marché spot.
Alternatifs
Code 2 : 7.50€/100
Code 1 : 8.00€/100
Code 0  : 16.00€/100
Comme pour les marchandises conventionnelles , le marché semble à son point mort ;
L’arrivée des régions touristiques aux achats est souvent synonyme de relance pour les produits alternatifs!  A suivre
17
06 / 20

Industrie

code 3

0.60€/kg emballé départ

Comme les semaines précédentes , le marché à poursuivi sa descente ;  Il semble toutefois avoir atteint un plancher avant l’arrivée de l’été.

Les acheteurs sachant sans doute que le marché n’ira pas plus bas anticipent des besoins oumême stockent.

Par ailleurs compte tenu d’un prix qui ne couvre pas le cout alimentaire , la production diminue et le marché n’est pas encombré.

Toujours un flux d’oeufs de produits d’oeufs en provenance des pays de l’Est qui empêche le marché de revenir à un niveau acceptable.

Alternatif

code 2 : 0.85€/kg

code 1 : 0.83€/kg

La pression des marchés voisins est toujours là et oblige les vendeurs à s’aligner.

Toujours une demande en code 2.

Consommation

Code 3

0.82€/kg emballé départ

Pas de redémarrage de la demande des centres de conditionnement qui sont plutôt excédentaires et qui continuent à approvisionner l’industrie.

La demande pourrait revenir , en particulier sur les plus gros œufs avec les marché des régions touristiques ; Il faudrait pour cela de vrais mouvements de population , ce dont les acheteurs ne sont pas certains et cette incertitude lesempêche toujours de prendre position.

L’industrie (et son prix!!!) reste le débouché de la marchandise en trop plein.

Alternatif

code 2  : 7.50€/100

code 1  : 8.00€/100

code 0  :  16.00€/100

Sur l’ensemble des segments , les marchés sont atones et ne permettent aucune revalorisation ; seule la faiblesse de l’offre explique le maintien des prix.

10
06 / 20

Industrie

code 3

0.64€/kg emballé départ

La semaine qui vient de s’écouler confirme la précédente.

L’offre destinée à l’industrie est mesurée  , mais elle est alourdie par de grandes quantités d’oeufs normalement destinées à la consommation qui continuent à s’accumuler.

La demande est a un niveau très bas d’autant plus que de gros afflux des pays de l’Est de l’Europe (Pologne et Ukraine) contribuent largement à peser sur le marché.

Il est urgent d’agir pour soulager le marché avant l’arrivée de l’été.

alternatifs

code 2  :  0.85€/kg

code 1  :  0.88€/kg

la pression de l’offre européenne est très forte et oblige les vendeurs à faire de nouveaux efforts.

Il y a toujours peu de marchandise offerte sur le marché spot.

Consommation

code 3

0.85€/kg emballé départ

la demande des centres de conditionnement et réduite à sa plus simple expression , d’autant plus que nos voisins espagnols envahissent le marché des œufs calibrés à des prix très bas.

Les centres de conditionnement ont vu nettement ralentir leur activité et n’ont plus de besoins spot.

La marchandise se retrouve sur le marché de l’industrie au prix de l’industrie (quand elle peut trouver preneur!!!).

Alternatif

code 2  :  7.50€/100

code 1  :  8.00€/100

code 0  : 16.00€/100

toujours un marché spot très limité ; le peu d’offre disponible trouve difficilement preneur dans toutes les catégories et finit souvent à l’industrie.