Notre avis

Marché de l’oeuf

17
07 / 19

Industrie

Code 3 : 0.68€/kg départ

l’équilibre offre /demande permet au marché de faire un peu mieux que la semaine dernière.

toutes les marchandises offertes trouvent preneur à condition de rester dans des eaux de prix pas trop éloignées de celles de la semaine  passée.

Il ne manque pas grand chose au marché pour vraiment se reprendre et avec un peu de patience , d’ici une quinzaine de jours les prix devraient trouver un niveau plus proche des prix de revient.

toujours des offres étrangères en particulier espagnoles à des prix concurrentiels

Alternatifs

le marché est toujours morose et les industriels , acheteurs sans plus , font peu d’effort sur le prix . Il semblerait qu’il y ait toujours une offre importante en code 0 qui ne se commercialise qu’au prix des autres catégories

le code 2 se vend à 0.92€/kg

le code 1 se vend à 0.94€/kg

Consommation

Code 3 : 0.79€/kg

Les gros œufs calibrés rares en raison de la chaleur persistante et du grand nombre de réformes de ces dernières semaines voient leur prix s’améliorer.

Pour autant les œufs non calibrés destinés aux centres de conditionnement profitent peu de cette embellie :  qualité des gros œufs non calibrés ou poids moyens trop faible.

Ceci dit contrairement aux été passés , la production constitue peu de stocks et très rapidement , plus l’été va avancer , le marché devrait consolider et améliorer ses positions.

toujours un peu de demande de nos voisins étrangers à condition de prendre le prix industrie en référence.

Alternatifs

d’une manière générale , les centres de conditionnement se contentent de leur approvisionnement régulier (production et contrats).

Peu de vente en spot !  ces ventes se réalisent sur des bases de prix régulières sauf pour le code 0   ou l’abondance de l’offre permet aux acheteurs (rares!!!) de réaliser des coups!

le code 2 se vend à 7.50€/100

le code 1 se vend à 7.75€/100

10
07 / 19

Industrie

Code 3
0.67€/kg (emballé départ)
Bien que le marché soit rentré dans sa phase traditionnellement difficile de l’été, les affaires sont fluides.
Mème si les prix sont trop bas, il ne semble pas qu’il faille craindre ni mévente ni effondrement comme ça a été parfois les cas dans cette période de l’année.
Beaucoup de poules ont été réformées et le poids de l’offre n’est pas trop important ; d’autant plus que la demande est là et que la marchandise disponible trouve rapidement preneur.
La pression vient toujours de la marchandise de nos pays voisins, mais sans que celle-ci n’ait vraiment un impact sur notre marché
Alternatifs
Le code 2 se vend à 0.93€/kg
Le code 1 se vend à 0.95€/kg
Rien de particulier à signaler sur ce marché qui comme pour les œufs de code 3 , s’installe sans trop de difficultés dans la période estivale.

Consommation

Code 3

0.78€/kg (emballé départ)
Comme pour ce qui est de l’industrie, le marché des œufs tout venant destinés à la consommation est plutôt fluide.
Réformes , mortalité due à la canicule  font que les les acheteurs se tournent plutôt vers les gros œufs comme c’est toujours le cas en été.
L’offre est à un niveau assez bas et à condition de ne pas s’éloigner des bases de prix de la semaine passée, il ne se constitue pas de stocks.
Comme nous le disions la semaine passée, le cours industrie reste la référence et même si, bien sur, les prix sont plus élevés, l’acheteur a toujours comme réflexe de négociation cette base de prix.
Rien à signaler de particulier sur le front européen.
Alternatif
Le code 2 se vend à 7.50€/100
Le code 1 se vend à 7.75€/100
Effet réforme et effet canicule beaucoup plus sensible dans cette catégorie, le marché a retrouvé de la fluidité sans que les prix n’aient beaucoup changé.
Pour ce qui est des œufs de code 0 rien de nouveau depuis la semaine passée ; toujours la crainte d’afflux supplémentaire de marchandises avec la concrétisation d’ici la fin de l’année de nombreux projets sur tout le territoire.
3
07 / 19

Industrie

Code 3
0.67€/kg emballé départ
La demande est relativement active et l’offre nettement moins dense ;  les acheteurs , même si ils ne proposent pas de prix plus élevés ont des possibilités d’acheter et le marché se maintient facilement.
Comme la semaine passée , l’offre est confortée par des marchandises normalement destinées à la consommation ,ce qui permet de répondre un peu plus à la demande.  Il y a néanmoins eu de nombreuses réformes qui vont permettre de passer un peu plus facilement l’été
nos voisins étrangers sont toujours un peu acheteurs à condition de rester sur les bases de prix des semaines passées.
Alternatifs
Peu de mouvement sur ce marché qui reste régulier mais assez atone
Le code 2 se vend à 0.93€/kg
Le code 1 se vend à 0.95€/kg

Consommation

Code 3
0.78€/kg emballé départ
Les semaines se suivent et se ressemblent!
peu de mouvement et l’été risque d’être long , à moins que les zones de tourisme pas encore très actives ne se réveillent réellement!
les centres de conditionnement acheteurs mettent toujours une pression importante sur leurs conditions de reprise ; ils délaissent les marchandises de qualité incertaine dans la crainte de dégradations liées aux conditions climatiques et encore une fois une bonne partie de la marchandise offerte ne se valorise qu’à des prix légèrement supérieurs à ceux de l’industrie!
à l’export la marchandise de qualité calibrage intéresse quelques acheteurs sans qu’ils ne soient prêts à proposer de meilleurs prix!
Alternatifs
L’équilibre offre/demande semble atteint et les œufs se valorisent assez facilement sur les bases de prix de la semaine passée.  Quand de la marchandise ne trouve pas preneur , elle se valorise assez facilement au prix de l’industrie code 2.
Le code 2 se vend à 7.50€/100 œufs
Le code 1 se vend à 7.75€/100 œufs
Pour ce qui est des œufs bio , l’offre et la demande s’équilibrent à peu près et la filière a absolument de faire des efforts d’adaptation qui ne permettront pas à tous les projets en cours de se réaliser!
26
06 / 19

Industrie

Code 3
0.65€/kg emballé départ
Il ne se passe pas grand chose sur le marché!!
Les volumes offerts et la demande se rejoignent ; les acheteurs mettent toujours un peu de pression mais le plancher (momentané?) semble atteint.
Les ventes à la consommation à peu près équilibrées, suite à des réformes importantes évitent d’alourdir l’offre.
Nos voisins sont toujours prêts à acheter à condition que nos prix restent au même niveau, mais aussi à condition de livrer un produit de qualité supérieure au produits fin de ponte.
Alternatifs
Le code 2 et le code 1 sont toujours au même niveau , mais la pression est plus importante qu’elle n’est sur le code 3 (dont le prix avait déjà largement baissé). Les besoins des acheteurs sont par ailleurs très limités.
Le code 2 se vend à 0.93€/kg
Le code 1 se vend à 0.95€/kg

Consommation

Code 3
0.78€/kg emballé départ
Le commentaire pourrait être le même que celui de l’industrie!
Le marché est déjà entré dans sa torpeur estivale sans que pour autant les zones de tourisme ne se manifestent beaucoup!  Il faut attendre le début des vacances scolaires, et cette période de canicule est peu propice à la consommation.
Les centres de conditionnement acheteurs mettent beaucoup de pression sur la reprise des produits en régulier et les conditions d’indexation sont largement à la baisse.
Peu de possibilités à l’export sinon en proposant des prix plus proches du prix industrie que du prix consommation.
Alternatifs
Petit à petit , dans toutes les catégories , l’équilibre offre/demande revient.
Les centres de conditionnement sont néanmoins déçus par le peu d’engouement autour du code 2 qu’ils cherchent de plus en plus à mettre en avant; tant qu’il y aura un chevauchement avec le code 3 la situation risque d’être la même!
Le code 2 se vend à 7.50€/100
Le code 1 se vend à 7.75€/100
La filière œufs bio (code 0) qui semblait avoir retrouvé un équilibre précaire (de nouveaux et nombreux projets restent à venir) semble à nouveau être obligée de faire des efforts d’adaptation de l’offre; les volumes offerts sont toujours trop importants et les opérateurs centres de conditionnement tendent à se désengager .
19
06 / 19

Industrie

Code 3

0.65€/kg
A condition d accepter des prix nettement à la baisse, les acheteurs sont présents et peuvent absorber des volumes.
De toutes les façons, l’ambiance habituelle de l’été est la, et il faudra maintenant,sauf événement extraordinaire, attendre la rentrée pour voir les choses changer.
Toujours un peu demande de nos voisins belges et hollandais qui s alignent assez facilement sur nos prix à condition d offrir une qualité consommation que nous avons besoin ,sur le marché français , de nettement mieux valoriser.

Alternatifs

Le code 2 fait le prix et l ‘ensemble de la gamme à tendance à s en approcher compte tenu de la disproportion de l offre
Le code 2 se vend 0.98€/kg
Le code 1 se vend 1.00€/kg

Consommation

Code 3

0.78€/kg emballé départ
Les centres de conditionnement sont toujours très peu acheteurs en attendant le basculement de la demande vers les zones de tourisme.
Le prix est toujours très contesté et l export est possible à condition de proposer des prix proches de notre prix industrie.

Alternatifs

Toujours une forte demande pour le code 2 qui est très peu offert (et très peu produit en France.
Les œufs de code 1 sont toujours en trop plein et sont déclassés vers le code 2
Rie à signaler sur le code 0 qui est moins saturé après les gros sacrifices de production consentis par la filière !
Le code 2 se vend 7.60€/100
Le code 1 se vend 7.75€/100
Peu d affaires spot pour le code 0

12
06 / 19

Industrie

Code 3
0.70€/kg (emballé départ)
Le marché semble s'engluer et les affaires sont très calmes.
Bien que la période des jours fériés du mois de Mai soit terminée, rien ne laisse penser que les affaires puissent s'améliorer!
C'est même le contraire qui semble être d'actualité :  les acheteurs n'ont pas de besoins et le marché de la consommation étant au moins aussi apathique, l'offre s'alourdit.
Nos voisins étrangers ne sont pas non plus présents. Les belges se préoccupent toujours de la situation sanitaire dans leur pays ; il semblerait que l'épizootie ne soit pas éradiquée mais qu'en revanche aucune mesure radicale ne soit prise.
A l'image de la météo, l'été risque d’être difficile!
Alternatifs
Les oeufs de code 2 se vendent à 0.98€/kg
Les oeufs de code 1 se vendent à 1.00€/kg
Le marché est aussi atone que celui du code 3 et rien ne bouge pour le moment.

Consommation

Code 3
0.79€/kg
Il faut bien mettre un prix !
Mais vu le peu d'affaires qui se font sur le marché spot, les prix ont une tendance à se confondre avec ceux de l'industrie.
La physionomie est faussée par le micro-marché que représentent les œufs calibrés à l'élevage qui trouvent facilement preneurs en particulier dans ces périodes de jours fériés mais qui en aucun ne représentent la masse des œufs tout venant destinés au conditionnement beaucoup plus difficiles à valoriser.
Les centres de conditionnement n'ont pas de besoins et la morosité ambiante (amplifiée par les récentes vidéos protectionnistes) n'incite pas à la consommation.
Aucun élément ne permet de penser dans le moment que les choses aient une chance de s'améliorer ; au contraire le mauvais temps qui prive les zones de tourisme de ses consommateurs et la proximité des vacances scolaires pourraient plutôt inciter au pessimisme!
Seules des mises en place limitées et les problèmes sanitaires latents du moment pourraient inciter à un peu d'optimisme!
Alternatifs
Le code 2 se vend à 7.50€/100
Le code 1 se vend à 7.80€/100
Le marché est différent selon les catégories.
La demande est bonne pour le code 2, l'offre est insuffisante et les marchés se maintiennent facilement; les choses sont nettement plus compliquées pour le code 1 toujours trop largement offert et que de nombreux opérateurs déclassent en code 2.
Rien de nouveau pour ce qui concerne le code 0 qui gère son trop plein en réformant et en reculant les nombreux projets encore dans les tuyaux.
5
06 / 19

Industrie

Code 3 
0.73€/kg emballé départ
Rien de nouveau sur le marché des œufs destinés à l’industrie.
Le marché est fluide, même si les acheteurs ne se précipitent pas sur une offre modérée mais toujours plus ou moins alourdie par les œufs destinés à la consommation qui ne trouvent pas preneurs sur leur marché.
Le vrai problème de la période à venir est le dernier jour férié du printemps qui désorganise toujours les opérateurs.
Rien de nouveau non plus sur les marchés européens si ce n’est la persistance, sans réelle communication, de l’épizootie de peste aviaire en Belgique qui si elle n’est pas très aiguë continue à faire des dégâts (2 millions de poules touchées) ; ce problème va bien  finir par avoir un impact sur le marché quand la demande redeviendra normale, mais ceci n’arrivera peut-être pas avant la fin de l’été.
Alternatifs
Les œufs de code 2 se vendent à 0.99€/kg
Les œufs de code 1 se vendent à 1.00€/kg
Peu de mouvement sur ce marché ou les affaires et les prix restent stables!
Seul le code 2 suscite un peu de demande mais difficilement satisfaite sinon par du code 1 toujours en trop plein.

Consommation

Code 3
0.82€/kg emballé départ
Les centres de conditionnement ont toujours aussi peu d’entrain à commander; la semaine prochaine qui marque les derniers jours fériés du printemps sera peut-être une semaine de relance.
La fin du jeune du ramadan a eu un impact modéré, inférieur à ce qui était attendu par les opérateurs ;
Il faut par ailleurs noter que les centres de conditionnement s’engagent sur des durées de moins en moins longues pour le code 3.
Pour ce qui est de nos voisins étrangers, les prix des œufs sont à des années lumières des nôtres!
Les anglais, toujours un peu acheteurs de moyen en code 3 paient moins de 5€/100 et les autres pays sont à l’avenant!
Dans ce cas, difficile de générer des échanges avec nos voisins!
Alternatifs
Les œufs de code 2 se vendent à 7.50€/100
Les œufs de code 1 se vendent tout juste à 8.€/100
Et toujours la confusion pour le code 0.
La demande des centres de conditionnement s’oriente de plus en plus vers le code 2 dont il est urgent de densifier la production; Il semble que des enseignes de la grande distribution se préparent à commercialiser plus largement ce produit pour en faire le produit d’appel dès 2020!
Le marché spot du code 1 et du code 0 est quasi insignifiant. Les récentes communications de “60 millions de consommateurs”(voir notre rubrique actualités) ne vont rien faire pour améliorer les choses!
29
05 / 19

Industrie

code 3
0.73€/kg emballé départ
peu de changement dans les marchés des œufs de code 3 destinés à l’industrie.
L’offre est régulière et trouve facilement preneur sur la base des prix de la semaine passée ;  les deux jours fériés (jeudi de l’Ascension et lundi de Pentecôte) perturbent plus la logistique qu’ils ne perturbent le marché.
L’offre est comme la semaine précédente alourdie par tous les œufs destinés à la consommation qui ne trouvent pas preneur; cette marchandise s’écoule assez facilement si ce n’est comme depuis une longue période l’écart de prix entre les deux catégories difficile à faire admettre aux éleveurs.
toujours un flux régulier avec nos voisins étrangers sans que ces échanges ne changent réellement l’évolution du marché.

Industrie

Alternatifs
La marché est également atone et évolue peu.
les acheteurs manquent de code 2 provenance France qui trouvent de plus en plus leur place auprès de la consommation.
les oeufs de code 2 se vendent à 0.98€/kg
les oeufs de code 1 se vendent à 1.00€/kg
Consommation
code 3
0.82€/kg emballé départ
Peu de commerce !!!  les centres de conditionnement travaillent normalement mais ont peu de besoins sur le marché spot!
les acheteurs qui se positionnent sur le marché cherchent uniquement des œufs de 60 à 63 g et discutent le prix!
La fin de la période du Ramadan approche et les ventes devraient encore bénéficier de périodes de gros besoins de la communauté musulmane.
Le marché reste à un niveau de prix correct avant d’aborder la période difficile de l’été et des vacances scolaires!
Alternatifs
Le marché a sans doute fini de traverser la période la plus intense de sa crise et petit à petit les choses reviennent à la normale.
le code 2 semble de plus en plus se positionner sur le marché de la consommation et la crainte des opérateurs porte plus sur la gestion des volumes et de la production en code 1 et code 0
les évolutions du marché sont parallèles à celles du code 3 et le marché ne sortira réellement de ses difficultés qu’à la fin de l’été.
Les oeufs de code 2 se vendent à 7.50€/100
les oeufs de code 1 se vendent à 8.10€/100
toujours autant de confusion pour ce qui concerne le code 0
22
05 / 19

Industrie

Code 3
0.73€/kg
Le marché est fluide.
L’impact de la crise sanitaire belge est pour l’instant sans vraies conséquences sur le marché et peu de nouvelles informations filtrent sur la situation.
Le marché est plus sous l’influence d’une offre modérée et d’un marché consommation qui absorbe un peu plus de marchandise qu’il n’en absorbait les semaines passées.
Nos voisins étrangers ont une situation similaire à la notre ce qui permet à l’occasion quelques échanges sans que ceux ci aient une vraie influence sur le niveau du marché
Alternatifs
Sur ces productions aussi, le marché est atone.
Peu d’offres et peu de demandes sinon les affaires courantes
Les oeufs de code 2 se vendent à 0.96€/kg
Les oeufs de code 1 se vendent autour de 1.00€/kg et bénéficient d’un regain d’intérêt de la consommation.

Consommation

Code 3
0.82€/kg emballé départ
Lorsque l’écart de prix entre l’industrie et la consommation est raisonnable (autour de 0.10€/kg), les centres de conditionnement se retrouvent sur le marché spot.  Sans doute toujours insuffisamment pour absorber toute l’offre et voir le marché reprendre des couleurs.  Il faut remarquer que ce marché reste à un bon niveau de prix pour un mois de Mai et pour une période avec à nouveau deux semaines perturbées par des jours fériés.
La période de ramadan a une influence assez importante sur la demande en code 3 oeufs petits et  moyens ; ces achats sont cependant conditionnés par un niveau de prix acceptable.
Alternatifs
Par des réformes et des reports de mise en place ,  le marché , en particulier en ce qui concerne le code 1 s’est assaini.
Le coup de semonce doit cependant éclairer les opérateurs : ces marchés valorisés ne supportent pas le trop plein et , autant pour le code 1 et surtout pour le code 0 ,  l’offre doit en permanence s’adapter à une demande rapidement saturée!
Les oeufs de code 2 se vendent à 7.50€/100
Les oeufs de code 1 se vendent à 8.10€/100
Toujours la même confusion dans le code 0 ou certains opérateurs , ayant épuré leurs cheptels sont à nouveau demandeurs mais ou d’autres subissent encore de plein fouet une surproduction toujours impossible à valoriser
15
05 / 19

Industrie

Code 3

0.72€/kg emballé départ
Le marché reprend du tonus!
Sans doute du fait du retour à des semaines complètes , à une offre œufs de consommation bien plus limitée , mais aussi probablement à des spéculation sur les abattages massifs de poules en Belgique suite à une épizootie de peste aviaire (virus faiblement pathogène H3N1) .
Il semblerait que plus de 1 million de poules pondeuses ont déjà été éliminées , en majeure partie des poules plein air plus exposées aux flux migratoires.
Le nombre de poules impliquées est peu représentatif pour le moment mais pourrait augmenter , et de toutes façons générer une spéculation favorable à nos produits.
Alternatifs
La demande est bien meilleure sur les code 1 et 2 qui sont moins offerts et bénéficient aussi certainement des événements évoqués ci dessus.
Les œufs de code 2 se vendent 0.96€/kg et de toutes façons sont très peu offerts.
Les œufs de code 1 se vendent plus de 1.00€/ kg et sont moins offerts du fait d’un regain d’intérêt de la consommation pour ce produit.

Consommation

Code 3
0.82€/kg emballé départ
Plus de fluidité dans les œufs tout venant destinés à la consommation qui bénéficient du retour à des semaines complètes et d’une consommation qui depuis quelques années semble plus favorable au mois de Mai.
Il va falloir profiter de cette situation pour faire se rapprocher les prix des œufs industrie et consommation et faire en sorte que les écarts de prix ingérables diminuent et facilitent le passage de l’un à l’autre.
Les événements belges semblent montrer une nouvelle fois que la maîtrise sanitaire est bien dans les élevages confinés conventionnels.
Alternatifs
La demande des centres de conditionnement qui était déjà assez active sur le code 2 s’intensifie aussi sur le code 1.
Ces produits bénéficient aussi du retour à des semaines complètes et de l’embellie de consommation mais certainement aussi dés événements sanitaires belges.
Y a t ‘il un risque de confiance du consommateur sur les œufs des poules qui sortent si les médias s’emparaient du sujet ?
A suivre!
Toujours la confusion pour ces qui est des productions bio qui petit à petit devraient sortir de leur problème!! Il faut espérer que l’alerte sans trop de frais va faire prendre conscience aux opérateurs des limites de ce marché
Le code 2 se vend à 7.50€/100
Le code 1 se vend à 7.90€/100
Toujours pas de transactions spot dans le code 0 dont il semblerait que l’offre soit moins importante!