La France championne européenne de la production d’oeufs en 2017

Avec 15 milliards d’oeufs produits sur son territoire (+4,3% vs 2016), la France reste la championne d’Europe de la production en 2017 ! Un marché autosuffisant.Chaque jour, les Français achètent près de 20 millions d’oeufs en magasins. Au total près de 15 milliards d’oeufs ont ainsi été vendus sur le marché français, aussi bien aux consommateurs qu’aux professionnels de la restauration et de l’industrie. Si les oeufs standards (industriels en cages) représentent 1 oeuf sur 2 vendu en magasins (52% en 2017), les oeufs issus des élevages alternatifs constituent les moteurs de la progression des ventes. Sur le début de l’année 2018, les oeufs issus de poules élevées au sol progressent ainsi de +10,6%, les oeufs de plein air de +9,8% et les oeufs bio de +9,8%, tandis que les oeufs standards se replient à -3,5%.

La crise des oeufs contaminés à l’insecticide le Fipronil aux Pays-Bas et en Belgique l’été dernier, a relancé l’importance de l’origine de production. C’est pourquoi la filière s’engage sur ces deux points : elle vient de fixer dans son plan de filière son objectif d’1 poule sur 2 élevée en élevage alternatif à la cage aménagée d’ici 2022. Il pourra s’agir d’élevages au sol, en plein air ou bio. Des types d’élevage reconnaissables au marquage sur chaque boite et chaque oeuf en rouge (FR0 pour bio, FR1 pour plein air, FR2 pour élevage au sol et FR3 pour les oeufs produits en cage). Pour le moment, un tiers des poules sont élevées dans ce type d’élevages. Cette démarche volontaire, initiée dès octobre 2016, est aujourd’hui traduite dans le plan Filière à 5 ans. Il s’agit d’investir au moins 277 millions d’euros pour arrêter la production de près de 9 millions de poules élevées actuellement en cages et mettre en place 9 millions de poules en systèmes « alternatifs ».

Pour que le consommateur s’y reconnaisse, la filière lance aussi un nouveau logo « Oeufs de France ». Il garantit des oeufs 100% Made in France.
« Avec ce nouveau logo connu et reconnu des Français, la filière des oeufs garantit l’engagement de l’ensemble des maillons de la filière : accouveurs, éleveurs de poulettes, éleveurs de poules pondeuses, centres d’emballage et de transformation des oeufs. La démarche de traçabilité, qui intègre également qualité
sanitaire et alimentation des animaux, est étroitement contrôlée par des organismes tiers”, indique le Cnpo ( Comité National pour la Promotion de l’Œuf).

Une stratégie payante. Selon Kantar Worldpanel, le début de l’année 2018 est marqué par une augmentation des achats des ménages en magasins (50% du marché en volume). Les ventes d’oeufs enregistrent ainsi une hausse de +1,4% sur les 3 premiers mois de l’année par rapport à la même période de l’année précédente.

Imprimer