Notre avis

Marché de l’oeuf

21
02 / 18

Avis marché : 0.97€/kg  (emballé départ)

L’embellie de la semaine passée se confirme sans qu’il n’y ait d’ombre au tableau. Les acheteurs ont besoin de marchandise , il y a un peu d’offre et elle trouve preneur à de meilleurs prix. Les œufs destinés à la consommation trouvent preneur sur leur propre marché et ne perturbent plus l’offre.  Cette situation devrait pouvoir perdurer jusqu’à au moins les fêtes de Pâques. Il y a toujours des offres européennes (Pologne et Espagne) à des prix inférieurs mais qui ne sont pas suffisantes pour empêcher le marché de suivre son cours.

Les œufs de code 2 destinés à l’industrie sont peu offerts et se valorisent à 1.15€/kg ; les œufs de code 1 destinés à l’industrie se vendent toujours à 1.30€/kg

Consommation : Moyens 1.30€/kg Gros 1.20€/kg

Les centres de conditionnement sont vraiment de retour et ont besoin de marchandise rapidement. Les œufs de 55g à 62 g sont très demandés et ont vu leur prix se raffermir. Les choses sont plus compliquées pour les œufs plus lourds même si ils sont de bonne qualité. Comme pour l’industrie , les clignotants de la consommation sont au vert jusqu’à la fin du mois de Mars.

La seule ombre au tableau concerne les déclarations du ministre de l’agriculture concernant la production de code 3.  Si même le ministre de l’agriculture à qui personne n’avait rien demandé nous appuie aussi sur le nez , il est grand temps pour la profession de demander des comptes à nos politiques en particulier en cette veille de salon de l’agriculture !!!!!

14
02 / 18

Industrie: 0.92€/kg emballé départ

Comme nous le pressentions la semaine passée , la demande d’œufs pour l’industrie est de retour et le marché repart à la hausse
L’offre est toujours assez limitée et les acheteurs ont besoin de marchandise ;
Les ventes de mercredi passé à ce mercredi se sont étalées de 0.83 à 0.95€/kg
Comme bien souvent les mois de février et de mars sont des mois favorables au marché des œufs et cette année ne déroge pas
La demande étant bonne , on peut imaginer que les prix n’en resteront pas là dans les semaines à venir.

Les œufs de code 2 destinés à l’industrie se sont vendus à 1.10€/kg et les œufs de code 1 à 1.30€/kg

 

Consommation : Moyens 1.20€/kg – Gros 1.18€/kg

Comme pour l’industrie , les marché des œufs de consommation destinés aux centres de conditionnement s’est pour le moins stabilisé.
Les prix étant toujours élevés on a encore constaté un effritement cette semaine mais la bonne tenue de l’industrie devrait permettre au marché de se consolider.

7
02 / 18

Industrie : 0.85€/kg emballé départ

Les ventes aux industriels depuis une semaine se sont à nouveau faites à des prix en baisse.
Il y a même des ventes de dégagement qui se sont faites à des prix inférieurs à celui affiché .
Il semble néanmoins que les prix ont au moins momentanément atteint leur plancher ; à ce niveau de prix , les fabricants d’ovo-produits sont présents et si l’offre , en particulier d’œufs calibrés et de non calibrés destinés à la consommation diminue , le marché pourrait retrouver de la vigueur dans les semaines qui viennent.
La pression venant de nos voisins européens à des prix légèrement inférieurs aux notres ne cesse pas !

Les œufs de code 2 destinés à l’industrie se sont commercialisés à des niveaux légèrement inférieurs à ceux de la semaine passée 1.08€/kg ; les œufs de code 1 très peu présents se vent toujours à 1.30€/kg

Consommation moyens 1.20€/kg gros 1.18€/kg

Les ventes aux centres de conditionnement ont , qu’on le veuille ou non , une petite teinte de la tendance industrie et leur prix a encore fléchi cette semaine.
Les acheteurs qui ont des besoins discutent les prix et les vendeurs ont lâché pour éviter de valoriser leur œufs au prix de l’industrie.
Cette semaine encore une bonne quantité d’œufs calibrés (en particulier GROS) et une grande quantité d’œufs calibrables ont aussi été dégagés .
Ceci dit , de même que l’industrie , le marché de la consommation semble un peu relever le nez ce début de semaine et l’hémorragie des prix pourrait bien s’arrêter

31
01 / 18

Industrie :  0.95€/kg

Les industriels ont continué à mettre la pression sur les prix en particulier sur des produits de fin de ponte qui se sont même vendus à des prix inférieurs. Les marchandises de meilleure qualité (œufs destinés à la consommation) se sont encore vendus à 1€ voire plus. Le marché ne marque pas de signes de reprise mais les ventes sont fluides et il ne semble pas s’accumuler trop de stocks. Nos voisins européens sont en revanche toujours aussi agressifs , ont besoin de vendre et se calent à des prix inférieurs aux nôtres.

Les œufs de code 2 destinés à l’industrie sont recherchés et se sont négociés à 1.15€/kg : les œufs de code 1 destinés à l’industrie  peu offerts pour l’industrie se sont vendus à 1.30€/kg

 

Consommation   1.20€/kg

Le marché de l’œuf de consommation se maintient avec difficultés . Les acheteurs paient toujours sur ces bases de prix mais il y a de l’œuf calibré et de l’œuf non calibré destiné au calibrage qui se retrouvent sur la marché industrie à des prix bien inférieurs. La proximité de la Chandeleur et de Mardi Gras favorise la fréquentation des magasins et en particulier les achats d’œufs. Les centres de conditionnement ont connu une bonne activité la semaine passée.

Le vrai problème est sans doutes que les volumes sont revenus (y compris chez nos voisins belges et néerlandais) et que le marché petit à petit va reprendre son rythme normal et des prix plus proches des prix de revient.

24
01 / 18

Industrie : 1.05 €/kg

Le prix de l’industrie poursuit la baisse par manque de dynamisme au niveau de l’activité du marché des ovoproduits d’une part,  et d’autre part par l’arrivée sur le marché de quelques lots destinés au conditionnement, notamment dans les gros oeufs, qui peinent à trouver preneurs à la consommation. De plus les acheteurs industriels, dans ce contexte, s’approvisionnent au compte goutte, en fonction de leurs besoins ponctuels,  car le temps, dans ces conditions de marché morose, joue pour eux.

Les oeufs de code 1 et code 2 destinés à l’industrie suivent le mouvement et se négocient autour de 1.20 € pour le code 2 et 1.25 € pour le code 1.

Consommation : 1.20 €/kg

Certes les cours ont baissés depuis quelques semaines, mais le niveau de prix est toujours très haut  et se situe autour de 1.60 € selon le poids moyen considéré. Nous sommes fin de mois et le marché ne s’anime pas beaucoup avec la chandeleur !!
Quelques commandes reprennent, surtout au niveau du moyen, mais là aussi, il faut faire des concessions sur les prix pour vendre. Le gros problème du marché reste l’écart de prix entre la consommation et l’industrie , même à la séparation où les prix ne permettent pas de faire le dégagement.
On note enfin une offre plus accentuée de petits que ce soit en non calibrés ou calibrés qui peinent  à trouver preneur.

17
01 / 18

Industrie : 1.20€/kg  emballé départ

La baisse de prix a été importante la semaine passée et se confirme cette semaine !

Il y a même sans doutes pas mal d’affaires qui se sont faites au-dessous de ce prix. Les acheteurs sont présents mais ils ont la main !  des offres étrangères à des prix inférieurs à 1€ , un marché de la consommation qui peine à se relever et des débouchés ovo-produits dont les prix sont très discutés !

Le marché continue sa descente pour se retrouver à des prix revenant dans la norme. Il ne reste plus qu’à attendre un regain d’activité en Février.

Les œufs de code 2 destinés à l’industrie voient aussi leur prix très contestés et se sont vendus  à 1.22€/kg ; les œuf de code 1 se sont vendus à 1.30€le KG . Les débouchés pour ces deux catégories se sont rétrécis et les offres européennes en particulier en code 2 pèsent !!

Consommation : 1.30€/kg

Il ne faut pas se faire d’illusions !!

La demande des centres de conditionnement est certes un peu plus active qu’elle n’était la semaine passée mais les prix doivent s’adapter aux possibilités du marché qui ne fonctionne que sur des promotions !

Les centres cherchent eux aussi à revenir à des prix plus normatifs et n’hésitent pas à offrir des prix bien en dessous du marché ,  mais supérieurs à l’industrie qui incitent les vendeurs à lâcher pour limiter les pertes.

Sur ce marché aussi le rebond de début février (chandeleur et Mardi Gras) sera le bienvenu.

10
01 / 18

Industrie : 1.30€/kg (emballé départ)

Ce que l’on pouvait craindre arrive à retardement mais arrive!

Depuis une semaine les industriels de l’ovo produit ont sérieusement revu leurs prix d’achat.

Il n’y a pas forcément beaucoup de marchandise destinée à l’industrie disponible , mais le contexte de l’offre européenne , le retour d’œufs destinés à la consommation qui ne trouvent pas preneurs et le besoin du marché de revenir à des prix dans la norme sont des arguments impitoyables! Les acheteurs vont retrouver un peu d’oxygène et ce niveau de prix même s’il marque une grosse inflexion reste malgré tout bien au-dessus des niveaux habituels du mois de Janvier ! Reste maintenant à savoir si le marché peut espérer un sursaut ou si la parenthèse  « conséquences du fipronil » est terminée !

Les œufs de code 2 destinés à l’industrie , impactés de la même manière se commercialisent à 1.35€/kg  

Les œufs de code 1 destinés à l’industrie , peu offerts se vendent à 1.50€/kg.

Consommation : Gros et moyen : 1.40€/kg

Les centres de conditionnement n’ont pas de besoins comme c’est souvent le cas en janvier et le prix des œufs tout venant destinés au conditionnement va se caler sur celui de l’industrie ! Il faut absolument rapidement faire le pas pour éviter la constitution de stocks et voir la chute encore plus s’accélérer. Le retour à l’achat des centres de conditionnement dépendra de la consommation et de la fréquentation des magasins.  La période des soldes qui s’ouvre aujourd’hui pourrait peut-être initier cette relance d’après–fêtes.

3
01 / 18

Industrie : 1.65€/kg emballé départ

Comme chaque année l’après-fête se révèle difficile !

Il n’y a pas vraiment de stock ni de marchandise disponible offerte mais les acheteurs mettent la pression et il semblerait que nos voisins en particulier espagnols ont de la marchandise à offrir à des prix très attractifs !

Il faut bien voir aussi que les prix sont très élevés et que 1.65€/kg une première semaine de janvier ça n’est quand même pas si mal !

Les semaines à venir ne s’annoncent pas trop mal mais tout dépendra d’une part de la situation des stocks en œufs de consommation et d’autre part de la position de nos voisins européens.

Les œufs de code 2 destinés à l’industrie sont assez largement offerts et se négocient à 1.70€/kg ; les œufs de code 1 destinés à l’industrie sont moins présents et se négocient à 1.80€/kg

Consommation : Gros et moyens : 1.75€/kg

La demande des centres de conditionnement est nettement plus hésitante en cette première semaine de Janvier.

Comme chaque année la fréquentation des magasins est en berne , les consommateurs « digèrent » les fêtes de fin d’année , et c’est aussi la période des inventaires et personne ne veut être chargé.

Dans un tel contexte les prix sont toujours assez nettement à la baisse , mais il ne s’est pas encore vraiment constitué de stocks d’œufs non calibrés.

Ceci dit le niveau de prix de cette semaine reste très acceptable !!!! et l’industrie a un niveau de prix qui permet de prendre le relais.

Les semaines à venir seront déterminantes pour les perspectives de marché jusqu’au printemps  qui sera à nouveau un tournant pour le marché.

27
12 / 17

Industrie : 1.80€/kg  emballé départ

Le marché est plus calme entre les deux fêtes !

On ne peut pas vraiment parler de baisse ou de mévente , il n’y a pas de marchandise disponible mais les industriels n’ont pas de gros besoins ; ils achètent tout ce qui se présente à des prix inférieurs à la semaine passée et nous terminerons l’année sans aucun stock. Le début de semaine prochaine sera déterminant pour les semaines à suivre. Les prix semblent nettement plus bas chez nos voisins européens et leur prix pourrait déteindre sur notre marché

Les œufs de code 2 et de code 1 destinés à l’industrie se négocient à 1.90€/kg

Consommation : Moyens et gros :  1.90€/kg

Il n’y a plus  de marchandise disponible !

Tous les œufs destinés au conditionnement se sont vendus normalement sur leur marché sans qu’il n’y ait eu besoin de faire appel à l’industrie contrairement à ce qui se passe habituellement la dernière semaine de l’année. Sur ce marché aussi la semaine prochaine sera déterminante ; de toutes façons la consommation va ralentir et il y aura un jour de moins. Les centres de conditionnement ont néanmoins déjà commencé à se positionner pour le début janvier et quoiqu’il arrive nous n’assisteront pas à un effondrement du marché.

20
12 / 17

Industrie : 1.90€/kg emballé départ

Aucun mouvement notable sur le marché des œufs destinés à l’industrie toujours aussi peu approvisionné !
C’est du rarement vu dans ces semaines de fêtes mais les industriels ont besoin de marchandise ; Les centres de conditionnement étant toujours fermement aux achats , il ne faut rien espérer de ce côté là non plus , il n’y aura quasiment pas de trop plein en début d’année.
Les acheteurs se positionnent déjà pour les deux semaines à venir et les niveaux de prix devraient rester du même niveau dans les semaines à venir !
Peu d’échanges avec nos voisins européens qui bien qu’étant sur des bases de prix inférieures n’intéressent pas et n’ont de toute façon rien à offrir aux opérateurs français
Il faudra néanmoins être vigilant , il arrivera bien un moment où le marché calera !!!! quand ?????

Les œufs de code 2 et de code 1 destinés à l’industrie sont toujours aussi peu présents et se négocient au moins à 2.00€/kg

Consommation : Gros et moyens : 2.04€/kg

La frénésie de consommation bat son plein et les centres de conditionnement doivent fournir les GMS en particulier !
Ils ont besoin de marchandise et achètent tout ce qui se présente.
Les achats déjà faits pour la semaine prochaine et même pour la première semaine de Janvier assurent une fluidité , qui comme pour l’industrie , est rarement vue à cette période de l’année.
Le tournant du marché pourrait avoir lieu en début d’année mais on ne voit toujours rien venir