Notre avis

Marché de l’oeuf

6
12 / 17

Industrie : 1.91€/kg emballé départ

Le marché est toujours très ferme en raison de la rareté de la marchandise !

Comme ces dernières semaines ,  l’offre a beaucoup de peine à contenter la demande ;  le prix reste élevé et n’a pourtant aucune raison de baisser,  d’autant plus que pour au moins les deux semaines à venir il ne faut pas attendre de trop plein de la consommation. Nos voisins européens n’ont pas non plus de marchandises à nous offrir ; ils ne peuvent pas non plus se positionner comme acheteurs en France , nos prix étant nettement supérieurs aux leurs !

Les œufs de code 2 et de code 1 destinés à l’industrie se négocient toujours à 2.00€/kg ; ils sont rares et l’industrie ne laisse passer aucune offre !!!

Consommation : Gros et moyens : 2.02€/kg

Les centres de conditionnement ont besoin d’œufs!

Ils se positionnent au moins jusqu’à la semaine de Noel et l’offre est largement insuffisante pour contenter leur demande. Les prix sont toujours aussi fermes et on ne voit pas pourquoi d’ici la fin de l’année cette tendance pourrait changer !

29
11 / 17

Industrie : 1.91€/kg

Quel paradoxe !

Alors qu’il n’y a pas de marchandise disponible , que les industriels cherchent à nouveau des œufs et que l’œuf de consommation entre dans sa fièvre des fortes semaines de consommation , le prix influencé par l’information baisse.

Ce prix reste néanmoins à un niveau très appréciable et une détente va permettre de mieux gérer la trêve des confiseurs qui se profile à l’horizon.

Peu d’échanges avec nos voisins européens qui sont à des prix moins élevés ,mais qui n’ont pas non plus de marchandise disponible et  qui ne peuvent donc pas vendre en France ou de toutes façons les opérateurs ont toujours beaucoup d’hésitation à importer.

Les œufs de code 2 et de code 1 destinés à l’industrie se négocient à 2.00€/kg

Consommation : Moyens et gros :  2.01€/kg

Comme nous le disions dans notre avis « industrie » la fièvre de la consommation a déjà commencé dans les centres de conditionnement qui ont des besoins très importants et qui se positionnent déjà pour les 3 ou 4 semaines à venir.

Il n’y a pas de stocks et les prix sont très fermes.

 

Nous sommes fiers d’apprendre que des accords éleveurs / groupes de production  se sont signés sur la base de nos publications.  Nous rappelons  , néanmoins que nos avis sur le marché de l’œuf ne sont que le reflet de notre activité.

Ovocom

22
11 / 17

Industrie : 1.985€/kg  (emballé départ)

Le marché des œufs destinés à l’industrie est toujours aussi fluide.

Pas d’emballement dans l’offre ni dans la demande mais , compte tenu du fait que la demande des centres de conditionnement est très ferme , il n’y a pas de marchandise supplémentaire à offrir. Nos voisins étrangers , bien qu’ils ne soient pas acheteurs à nos prix , n’ont pas de marchandise à offrir qui permettrait de faire pression sur les prix. Statu quo favorable à la production en attendant la période des fêtes qui se rapproche de plus en plus et qui marquera probablement un tournant dans le marché

Les œufs de code 2 et de code 1 destinés à l’industrie se commercialisent à 2.00€/kg

Consommation : moyens et gros :  2.01€/kg

Les centres de conditionnement ont besoin de marchandise et planifient leur besoin dans le temps , ce qui laisse présager que cette situation est durable. L’offre est stable et permet un marché fluide qui peine même à satisfaire toute la demande. Dans ces conditions , les prix qui sont déjà très élevés se maintiennent avec même une note de fermeté.

15
11 / 17

Industrie : 1.985€/kg emballé départ

Le marché après quelques hésitations reste ferme!
qu’on le veuille ou non l’industrie entre mercredi de la semaine passée et aujourd’hui a continué à payer au moins sur les mêmes bases de prix!
les industriels ne sont pas pressants mais toute la marchandise offerte a facilement trouvé preneur.
Le marché français est probablement privilégié mais si peu de marchandise quitte le pays à ce prix , très peu rentre et notre marché s’établit à un niveau plus élevé que celui de nos voisins européens.
personne ne sait précisément ce qui se passe en Italie , mais là aussi des problèmes sanitaires semblent affaiblir l’offre et les industriels Italiens se retournent vers les pays offreurs.
les œufs de code 2 et de code 1 destinés l’industrie se négocient à 2.05€/kg

Consommation : moyens et gros 2.00€/kg

les centres de conditionnement ont toujours des ,besoins  besoins réguliers qui sont les mêmes depuis plusieurs semaines et vont probablement rester identiques dans les semaines à venir jusqu’à la période des fêtes.
Pour info les prix que nous diffusons n’ont pas la prétention d’être une cotation mais seulement le reflet des affaires que nous faisons.
8
11 / 17

Industrie : 1.98€/kg  emballé départ

La hausse du prix se poursuit !

La marchandise est toujours rare et trouve preneur sans problème. Les industriels ne sont plus aussi pressants qu’ils ont pu l’être mais ils ont besoin de marchandise et ils savent qu’il faut y mettre le prix.

La situation pourrait encore se compliquer si la situation sanitaire en Italie se confirmait ; Il est  question à nouveau d’influenza aviaire et de manque d’œufs dans ce pays. Attention à l’intox tout de même !!

Quoiqu’il en soit le marché est ferme et va le rester au moins jusqu’à la fin de l’année.

Les œufs de code 2 destinés à l’industrie se commercialisent à 2.05€/kg les œufs de code à 2.20€/kg

 

Consommation : Gros et moyens : 2.00€/kg

Les centres de conditionnement ont toujours des besoins et les quantités proposées trouvent facilement preneur.

Nos voisins européens se positionnent toujours sur le marché français et raffermissent le prix ; il y a aussi une demande des pays de l’Europe centrale à laquelle nous ne pouvons pas faire face.

Dans ces conditions , même si le marché ne devrait plus beaucoup monter , il est très ferme et devrait rester sur ces bases de prix encore plusieurs semaines

1
11 / 17

Industrie : 1.95€/kg  (emballé départ)

Comme nous le pressentions et malgré le jour férié et une semaine tronquée  , le marché continue sur sa lancée. Les industriels ne sont plus insistants à l’achat comme ils ont pu l’être les semaines précédentes mais toutes les marchandises disponibles trouvent facilement preneurs y compris chez nos voisins européens.
L’utilisation industrielle des œufs semble se faire avec plus de parcimonie et le risque est que les utilisateurs d’ovo produits diminuent leurs pourcentages dans leurs recettes .

Nous n’en sommes pas encore là mais il faudra prévenir le risque du coup de balancier !!!

Les œufs de code 2 destinés à l’industrie se négocient à 2.00€/kg et les œufs de code 1 à 2.20€/kg

Consommation : Gros et moyens 1.97€/kg

Comme les semaines précédentes l’industrie fait l’étalon du prix et les centres de conditionnement pour s’approvisionner doivent s’aligner.  Les besoins , avec un jour férié dans la semaine sont un peu moins importants mais l’industrie absorbe facilement le trop plein et les semaines de forte consommation  se profilent à l’horizon.

Le marché va certainement encore pendant quelques semaines continuer sur sa lancée.

25
10 / 17

Industrie : 1.90€/kg emballé départ

On va tout droit vers  2€/kg !!!

Il faut bien marquer des étapes mais le marché n’a toujours pas trouvé ses limites et ce ne sont pas les informations venant de nos voisins européens qui changeront les choses !

Les industriels ont comme les semaines passées besoin de marchandise et ils acceptent le prix proposé en espérant pouvoir obtenir de leurs propres clients le même type de prix. Leurs clients étant déjà confrontés à une hausse jamais vue du prix du  beurre, ils n’auront pas d’autres solutions que de valoriser leurs propres produits ,  les GMS vont bien devoir s’y faire et les consommateurs vont devoir payer le prix !!!

La trêve de la fin de l’année est encore loin et rien ne peut laisser penser aujourd’hui que les choses vont changer d’ici là

Les œufs de code 2 destinés à l’industrie se négocient à 2.00€/kg et les œufs de code 1 à 2.20€/kg

 

Consommation : Moyens  1.95€/kg – Gros 1.95€/kg

Comme les semaines passées les centres de conditionnement sont contraints et forcés de suivre le mouvement et le prix directeur est le prix de l’industrie qui entraine le marché derrière lui !

Il y a certainement un marché à deux vitesses et les prix contractuels à 1€/kg de moins que le marché leur permettent toujours aux GMS de proposer des prix inférieurs aux prix de l’industrie !!!

Comme pour l’industrie l’emballement de la demande liée à l’arrivée des fêtes de fin d’année est encore loin et on peut se demander si la production saura faire face !!!! une situation inédite dont on ne connait toujours pas le moyen de sortir !

18
10 / 17

Industrie : 1.61€/kg emballé départ

Quand le marché manque d’œufs,  rien ne l’arrête !

Les industriels n’arrivent toujours pas à suffisamment satisfaire leurs besoins et amplifient une situation déjà tendue.

Les vendeurs doivent répartir entre leurs clients le peu de marchandise disponible sur le marché ! a  situation est tendue et les acheteurs craignent toujours de ne pas être capables  de disposer de marchandise pour faire fonctionner leurs entreprises et satisfaire leurs propres marchés.

Le salut ne viendra pas de nos voisins européens qui pour certains sont confrontés à des problèmes de salmonelles et de sopçons d’influenza avaire !!

 

Les œufs de code 2 et de code 1 destinés à l’industrie se négocient sur des bases un peu supérieures  autour de 1.70€/kg (on parle même de 2.00€/kg œufs code 2 chez nos voisins européens du Nord !

Consommation : Moyens  1.65€/kg – Gros 1.63€/kg

Les centres de conditionnement ont aussi de besoins pour des marchandises de qualité supérieure qu’ils doivent donc payer un peu plus cher que les œufs  tout venant destinés à l’industrie (ce qui n’est plus le cas depuis plusieurs semines) et les vendeurs demandent des prix supérieurs !

Il n’y a pas non plus de marchandise disponible et les acheteurs sont confrontés aux besoins de l’ensemble du marché qui contribue à tirer le marché vers le haut !

Une question importante se pose !  les GMS leur permettent-elles de valoriser des œufs achetés sur de telles bases de prix !!

Cette situation va certainement perdurer encore plusieurs semaines !!

11
10 / 17

Industrie. 1.50€/kg (Emballé départ)

Les semaines se suivent et amplifient l emballement du marché ! Toujours insuffisamment d offre pour satisfaire la demande des industriels Français mais aussi européens. D’ailleurs, l’inquiétude se fait sentir chez nos clients qui s’interrogent sur cette fin d’année car les semaines qui viennent s’annnoncent très compliquées et tendues tant au niveau des tarifs que des approvisionnements, qui pourraient faire défaut.  Les poulaillers belges néerlandais et allemands vides font aussi et encore défaut au marché , qui ne sait plus comment satisfaire la demande.

Les oeufs de code 2 et de code 1 destinés à l industrie se négocient aussi à la hausse !  

Consommation : Moyens : 1.55€/kg. Gros. 1.50€/kg

Comme pour le marché de l’industrie, les centres de conditionnement manquent de marchandise et acceptent le prix demande qui s’aligne sur celui de l’industrie. Rien ne peut laisser penser que les choses pourraient changer dans les périodes à venir ! La demande est très ferme et les centres de conditionnement anticipent leurs besoins pour les semaines voir les mois à venir…

4
10 / 17

Industrie: 1.40€/kg

Toujours la même note de fermeté !
Les industriels ont besoin de marchandise et ils ne trouvent pas tout ce dont ils ont besoin.
Le marché continue à monter et personne ne peut encore dire quand le plafond sera atteint.
Toujours la même demande de nos voisins européens.

Les oeufs de code 2 destinés à l industrie se négocient à 1.40€ et les oeufs de code 1 à 1.42€/kg

Consommation : Moyens: 1.46€/kg. Gros. 1.42€/kg

Les centres de conditionnement suivent le mouvement!
L’ensemble de la gamme, industrie, conditionnement et même oeufs alternatifs se négocient dans une fourchette haute mais très resserrée.
Toujours peu de marchandise sur les marchés « spot »