Notre avis

Marché de l’oeuf

20
06 / 18

Industrie :  0.83€/kg

L’offre d’oeufs destinés à l’industrie est limitée et les acheteurs ont toujours de besoins.
Ceci dit l’été approche et petit à petit le marché devrait se calmer; sur les basses d’aujourd’hui le marché pourrait se stabiliser et permettre de passer l’été à des nivaux de prix très acceptables.
Pas non plus d’offres déstabilisantes pour le marché venant de l’étranger.
Les oeufs de code 2 destinés à l,industrie se vendent toujours sur la base de 1.00€ /kg  et les oeufs de code 1  sur la base de 1.10€/kg

Consommation : moyens  : 0.93€/kg – gros : 0.89€/kg

Avant d’aborder la période des vacances et en cette avant dernière semaine du mois de juin les centres de conditionnement ont des besoins très limités et les prix ne montent plus.
L’offre est assez abondante et les acheteurs attendent le dernier moment pour faire leurs appoints.
Beaucoup de marchandise de moins de 55 g est offerte et les cuiseurs n’ont plus de besoin.
L’industrie risque d’etre la principale solution pour cette catégorie.
Peu de demande en particulier pour les oeufs de code 1 destinés au conditionnement
13
06 / 18

Industrie : 0.80€/kg emballé départ

Dans la continuité des semaines passées , le marché des œufs destinés à l’industrie continue à se raffermir.
les effets conjugués des réformes et du retour de la demande des œufs de consommation crée à nouveau la rareté.
il reste  encore quelques semaines avant le creux traditionnel de l’été que nous aborderons sans stocks et avec un niveau de prix très honorable
Les oeufs de code 2 destinés à l’industrie se raffermissent aussi à 1.00€/kg ; les oeufs de code 1 destinés l’industrie, plus rares cette semaine se sont vendus à 1.10€/kg (la consommation revient aussi aux achats sur cette catégorie)

Consommation : moyen 0.92€/kg – gros 0.88€/kg

Les centres de conditionnement sont de retour et ont des besoins en gros et en moyens qui semblent durables.
Il n’y a pas trop de marchandise offerte et les prix se raffermissent!!
6
06 / 18

Industrie : 0.72€/kg

Les achats de l’industrie ne mollissent pas et le prix s’est encore raffermi cette semaine.
Peu de marchandise disponible et un marché très fluide qui n’est pas perturbé par des offres extérieures
Les oeufs de code 2 destinés à l’industrie se vendent toujours à 0.95€/kg et les oeufs de code 1 à 1.05€/kg (à noter que dans cette catégorie , les oeufs offerts sur le marché spot à la consommation trouvent assez difficilement preneurs et que pas mal de marchandise se retrouve sur le marché de l’industrie)

Consommation : moyens 0.89€/kg – gros : 0.85€/kg

Le grand nombre de réforme et le retour à des semaines complètes ont redonné du tonus au marché.
Les centres de conditionnement , sans emballement , ont des besoins et parviennent à écouler les stocks.
Attention, nos voisins étrangers sont à nouveau au dessous de nos prix en oeufs calibrés et pourraient contraindre le marché à plafonner.
30
05 / 18

Industrie :  0.65€/kg

Les affaires sont reparties.
Le marché s’est largement allégé  : fin de la périodes des jours fériés , nombreuses réformes , retour de la demande sur les œufs destinés à la consommation.
après avoir fait des stocks , les industriels ont des besoins limités mais face à une offre très limitée et à des perspectives de nouvelle hausse il n’hésitent pas à mettre le prix
notre marché semble plus élevé que celui de nos voisins européens , ce qui pourrait leur permettre de vendre en France et peut être de limiter cette tendance à la fermeté
Les œufs alternatifs destinés à l’industrie voient aussi leur marché s’améliorer : code  2 : 0.95€/k et code 1 : 1.05€/kg

Consommation : moyen  0.80€/kg – gros 0.70€/kg

Les centres de conditionnement sont de retour , en particulier ceux des zones de tourisme ou il semble que la période est favorable.
Les réformes importantes de ces dernières semaines et le retour à des semaines complètes explique cette fermeté.
Il est important de constater que les violentes campagnes menées par L 214 n’ont aucune influence sur les consommateurs qui continuent à apprécier nos produits !!
23
05 / 18

Industrie :  0.56€/kg emballé

Jusqu’à la fin de la semaine passée , le marché des œufs destinés à l’industrie a continué à être sous pression et de la marchandise a été vendue à des prix inférieurs à ceux affichés.
La longue période de semaines entrecoupées de jour fériés est terminée, la fluidité devrait revenir et la baisse s’enrayer.
Les casseries ont pu constituer des stocks , y compris à long terme dans des chambres froides et les prix devraient peiner à rapidement remonter ;
L’offre est alourdie par des œufs de catégorie A qui ne trouvent pas preneurs sur leur marché et cette situation devrait perdure.
Nos voisins européens sont à des prix inférieurs aux nôtres!
La situation est la même pour les œufs alternatifs ou l’offre d’oeufs commercialisables en catégorie A est abondante et vient alourdir le marché
Les œufs de code 2 se vendent à 0.80€/kg et les œufs de code 1 à 0.85€/kg
 

Consommation : moyens  0.67€/kg – gros  :  0.60€/kg

Toujours aussi peu de possibilités de vente aux centres de conditionnement!
la récente campagne de L214 ne devrait pas favoriser la demande même si le consommateur semble peu sensible à ces campagnes de dénigrement.
Il y a toujours du trop plein qui ne peut se commercialiser qu’auprès de l’industrie ; comme la semaine passée  les marchandises de jeunes poules et de bonne qualité se vendent à de meilleures conditions.
Il faudra attendre la semaine prochaine et plus de fluidité pour voir ce marché se reprendre.
16
05 / 18

Industrie  :  0.50€/kg emballé départ

Malheureusement , comme on pouvait le craindre , les choses n’ont fait qu’empirer cette semaine !
Les industriels sont finalement assez peu aux achats et cherchent à profiter des opportunités.
pour pouvoir dégager la marchandise (il n’y a pas d’autre mot) , les vendeurs doivent consentir des efforts importants sans que pour autant les stocks ne soient tous écoulés.
Avec le jour férié de la semaine (qui est heureusement le dernier d’une longue série) , les affaires seront encore compliquées la semaine prochaine et il n’y a pour l’instant pas d’amélioration à espérer.
du coté de nos voisins européens , la situation est sensiblement la même ; il faut quand même noter l’achat de quelques camions en France par des industriels espagnols qui ont aussi cherché à profiter d’opportunités de prix.
Du coté des œufs alternatifs , la situation n’est pas trop reluisant non plus  les œufs de code 2 se commercialisent à 0.80€/kg et les œufs de code 1 destinés à l’industrie à 0.85€/kg
Sur ce secteur du marché aussi l’offre à la consommation est trop important et des marchandises de qualité A sont expédiées vers l’industrie.

Consommation : moyens  0.67€ – gros 0.60€

Pas du tout de marché vers le centre de conditionnement cette semaine!!!
Comme la semaine passée les centres de conditionnement gèrent eux mêmes leur trop plein et contribuent à la lourdeur du marché.
Les petits œufs , habituellement recherchés pour la cuisson ou pour la commercialisation en inserts sont délaissés et valent tout juste le prix de l’industrie
Les autres calibres ne sont pas mieux lotis , mais se valorisent un peu , quand ils sont de qualité correcte et de poules de moins de 60 semaines auprès de l’industrie.
Les oeufs calibrés emballés en inserts se vendent eux aussi tout juste à ce niveau de prix!!!!!
Pas d’amélioration à attendre immédiatement! Il faut juste espérer que le retour à des semaines complètes et le début du mois de Ramadan  fluidifient le marché, et que les éleveurs réforment toutes les poules qui peuvent l’être!
9
05 / 18

Industrie :  0.59€/kg

Où va s’arrêter la baisse?
la semaine qu’on craignait est là et elle a les effets dévastateurs auxquels on pouvait s’attendre.
il y a du stock dans les élevages mais aussi chez les industriels et la balle étant  dans leur camp ils n’hésitent pas à mettre une grosse pression sur le prix.
Le marché est bouché cette semaine et les volumes qui n’ont pas été anticipés vont difficilement trouver preneur.
Le seul espoir est que la semaine prochaine sera sans jours fériés et devrait redonner un peu de fluidité aux affaires ; le prix pourrait aussi motiver certains opérateurs à stocker .
La solution est certainement la réforme de toutes les poules qui peuvent partir mais les abattoirs semblent avoir peu de souplesse et les plannings sont déjà complets jusqu’au mois de juillet
Les œufs de code 2 destinés à l’industrie subissent la même influence et se négocient à 0.80€ le kg  ; même punition pour les œufs de code 1 proposés à l’industrie qui trouvent difficilement preneurs autour de 0.88€/kg

Consommation : moyens  0.70€/kg – gros  :  0.64€/kg

Pas de marché spot pour les œufs non calibrés destinés au conditionnement
le seul débouché possible est l’industrie au prix de l’industrie.
les quelques affaires qui se font sont très discutées et même les œufs calibrés se vendent à des prix à peine plus élevés que ceux de l’industrie..
Nos voisins étrangers sont dans la même situation  et il y a peu d’échanges d’autant plus que tous ces jours derniers perturbant largement la circulation des marchandises.
2
05 / 18

Industrie 0.65 €/kg

Le marché de l’industrie est bouché cette semaine et ce malgré l’ouverture de nombreux établissements la semaine prochaine, notamment mardi.
Ce n’est plus une question de prix, il n’y a pas de besoins tout simplement. A cela s’ajoute une situation atone du conditionnement et les stocks commencent à se faire dans nos élevages.
La situation devient préoccupante et ne s’améliorera qu’après cette vague de jours chômés qui à belle et bien ralenti le commerce considérablement !!

Les codes 1 et 2 suivent le mouvement, et là aussi les stocks commencent à s’accumuler.

Consommation :
Moyen 0.72 €/kg
Gros 0.65 €/kg

Quasiment pas de commandes de programmées pour les centres de conditionnement pour la semaine prochaine !!!!
Du coup, le seul débouché, c’est l’industrie !!!
Et le prix comme indiqué ci dessus nous montre le niveau auquel il faut faire des concessions pour voir partir un peu de marchandises…
Enfin, les 2 fériés de la semaine prochaine perturbent également le commerce au niveau de la logistique, même si mardi les camions vont rouler, le jeudi de l’ascension risque de tronquer la fin de semaine.
Patience…. il faudra attendre le 15/05 pour espérer le retour des commandes….

25
04 / 18

Industrie : 0.70

Les industriels ont continué à acheter mais il y a de plus en plus de pression sur le prix et les besoins s’amenuisent en raison des fermetures des outils de production . Les semaines perturbées par des jours fériés sont là et ne jouent pas en faveur des vendeurs On aborde le creux de la vague difficile dont on ne verra le bout, au mieux, que dans 15 jours. Une seule possibilité. Vendre , vendre et accepter le prix de l acheteur pour éviter l’accumulation de stocks dans les élevages qui ne ferait que prolonger le mouvement de baisse !!!! Nos voisins européens sont dans la même situation et affichent des tarifs quasi similaires aux nôtres, donc pas d’opportunités à l’export non plus pour l’instant.

Les oeufs de code 2 suivent le mouvement de baisse et si on dispose de surplus on trouve difficilement preneur sans concessions de prix à 0.98 €/kg et les œufs de code 1 a 1.10 €/kg

Consommation Moyens : 0.85€/kg Gros. : 0.70€/kg

Les centres de conditionnement vont devoir gérer leurs propres volumes et n achètent pas sur le marché spot. Les œufs calibrés moyen se sont commercialisés en dessous de 6€/100. Dans ces conditions la seule issue est l industrie et le prix de toutes les catégories se rapprochent sauf pour le moyen que on peut encore valoriser un peu à la séparation. De plus attention aux problèmes de transport dans les deux semaines à venir !

18
04 / 18

Industrie : 0.79€/kg (emballé départ)

Le marché a petit à petit continué à s’enliser.
Mème si le rythme de la baisse est moins rapide , l’importance de l’offre et la proximité des plusieurs semaines perturbées par des jours fériés obligent les vendeurs à faire le vide et à anticiper en permanence.
Ceci dit le marché n’est pas excessivement chargé et l’offre trouve assez aisément preneur ;  le prix est jugé raisonnable par les acheteurs.
L’activité du marché des ovo-produits semble un peu meilleure et les industriels  ayant décidé de travailler une partie des jours fériés du mois de mai , on peut penser que le marché n’est pas loin d’avoir trouvé son plancher.
Les œufs alternatifs destinés à l’industrie suivent le mouvement !   les œufs de code 2 se sont commercialisés à 1.03€/kg et les œufs de code 1 à 1.16€/kg

Consommation : moyens 0.90€/kg – gros  0.85€/kg

C’est un peu la débandade , en particulier pour ce qui concerne la catégorie “moyen”.
Les centres de conditionnement n’ont pas besoin d’oeufs tout venant et peuvent facilement s’approvisionner en œufs calibrés “moyens”  à des prix voisinant les 6€/100 (soit 1€/kg pour des œufs préemballés prêts à la vente!).
Dans de telles conditions le marché des œufs tout venant continue à s’effondrer tendant à se rapprocher des cours industrie.
Le seul débouché possible reste comme les semaines passées l’industrie qui revalorise légèrement les œufs de bonne qualité pour la séparation.
Cette tendance devrait se confirmer cette semaine même si l’arrivée de vacances et le beau temps sont souvent propices à la consommation.
La situation chez nos voisins est la mème et le prix industrie fait le prix du marché .
Pour info, la production commence à réagir et à se mobiliser contre les propositions des députés visant à interdire l’utilisation de code 3 dès 2022.