Le Gouessant. Terre de Breizh, terre de conquête

La coopérative veut développer sa marque Terre de Breizh qui existe déjà depuis cinq ans. L’objectif est de l’enrichir d’un produit supplémentaire tous les ans.

Breton pour de bon, Terre de Breizh, la coopérative du Gouessant depuis cinq ans communique régulièrement sur ses produits, dont les matières premières sont produites dans leurs ” fermes quatre soleils “, et que l’on trouve aujourd’hui en grande surface comme ses pommes de terre, ses oeufs, ses lardons ou son jambon. Il y a quelques jours, la coopérative a même organisé une journée de célébration pour les cinq ans de la marque Terre de Breizh. Une marque que Rémy Cristoforetti, le nouveau directeur général, arrivé en janvier dernier semble décidé à mettre en tête de gondole de l’entreprise. À cette occasion, Rémy Cristoforetti a rappelé les objectifs du projet : « valoriser le métier de l’agriculteur breton en proposant des produits de qualité et rassurer le consommateur sur la production alimentaire. Il faut que ce soit une aventure humaine ». Une aventure humaine qui est aussi une aventure économique et commerciale avec les impératifs qui vont avec.

Un chiffre d’affaires en progression de 8 % en 2017

Le 12 décembre 2012, c’est d’abord la pomme de terre, issue des Fermes quatre soleils du Gouessant, qui a lancé l’aventure commerciale de la marque, puis les oeufs en octobre 2013 et la gamme charcuterie avec le jambon et les lardons en 2016. En 2017 jusqu’à fin octobre, le chiffre d’affaires de Terre de Breizh a atteint environ 3,1 M€ répartis de la façon suivante : 1,7 M€ pour la pomme de terre, 0,7 M€ pour l’oeuf et 0,7 M€ pour la charcuterie. « Cela représente une augmentation de 8 % de notre chiffre d’affaires par rapport à 2016 », précise Rémy Cristoforetti. De cet anniversaire, la coopérative du Gouessant veut poursuivre la croissance de sa marque coopérative. « L’objectif est encore de gagner en visibilité ; aujourd’hui, nous sommes présents dans deux magasins sur trois », explique Patrick Fairier, le président de la coopérative.

Des nouveaux produits et des recrutements

Pour ce faire, le Gouessant projette dès l’année prochaine d’élargir sa gamme de produits avec la production laitière et la viande, bovine et volaille de chair. Cette ambition va se concrétiser aussi par des recrutements. Rémy Cristoforetti a parlé de cinq à dix embauches dans les mois qui viennent. Des postes de commerciaux, dans le marketing et la logistique seront à pourvoir.

Imprimer